La Toupie  >   Toupliographie   >   La Gouvernance par les nombres :

 "Toupliographie" 

La bibliographie de la Toupie

La Gouvernance par les nombres :

Cours au Collège de France

Alain Supiot

Editeur : Fayard, Paris


2015 - 512 pages - 22 euros*  -  ISBN-13 : 978-2213681092


Présentation de l'éditeur :

Le sentiment de "malaise dans la civilisation" n'est pas nouveau, mais il a retrouvé aujourd'hui en Europe une intensité sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. La saturation de l'espace public par des discours économiques et identitaires est le symptôme d'une crise dont les causes profondes sont institutionnelles. La Loi, la démocratie, l'État, et tous les cadres juridiques auxquels nous continuons de nous référer, sont bousculés par la résurgence du vieux rêve occidental d'une harmonie fondée sur le calcul. Réactivé d'abord par le taylorisme et la planification soviétique, ce projet scientiste prend aujourd'hui la forme d'une gouvernance par les nombres, qui se déploie sous l'égide de la "globalisation". La raison du pouvoir n'est plus recherchée dans une instance souveraine transcendant la société, mais dans des normes inhérentes à son bon fonctionnement. Prospère sur ces bases un nouvel idéal normatif, qui vise la réalisation efficace d'objectifs mesurables plutôt que l'obéissance à des lois justes. Porté par la révolution numérique, ce nouvel imaginaire institutionnel est celui d'une société où la loi cède la place au programme et la réglementation à la régulation. Mais dès lors que leur sécurité n'est pas garantie par une loi s'appliquant également à tous, les hommes n'ont plus d'autre issue que de faire allégeance à plus fort qu'eux. Radicalisant l'aspiration à un pouvoir impersonnel, qui caractérisait déjà l'affirmation du règne de la loi, la gouvernance par les nombres donne ainsi paradoxalement le jour à un monde dominé par les liens d'allégeance.


Alain Supiot est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "Etat social et mondialisation : analyse juridique des solidarités". Il a créé en 2008 l'Institut d'études avancées de Nantes, dont il préside aujourd'hui le comité stratégique. Situés au carrefour du droit, de l'anthropologie et de la philosophie, ses travaux sont connus du grand public au travers de quelques livres majeurs, traduits en de nombreuses langues étrangères : Critique du droit du travail (PUF, 1994), Au-delà de l'emploi (Flammarion, 1999), Homo juridicus. Essai sur la fonction anthropologique du Droit (Seuil, 2005) et L'Esprit de Philadelphie. La justice sociale face au Marché total (Seuil, 2010).




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page