La Toupie  >  Citations > par thèmes   >  Humanisme

"Tourpilles", le recueil de citations


Humanisme



"L'humanisme a pour fin la liberté dans le sens plein du mot, laquelle dépend avant tout d'un jugement hardi contre les apparences et prestiges. Et l'humanisme s'accorde au socialisme, autant que l'extrême inégalité des biens entraîne l'ignorance et l'abrutissement des pauvres, et par là fortifie les pouvoirs. Mais il dépasse le socialisme lorsqu'il décide que la justice dans les choses n'assure aucune liberté réelle du jugement ni aucune puissance contre les entraînements humains mais au contraire tend à découronner l'homme par la prépondérance accordée aux conditions inférieures du bien-être, ce qui engendre l'ennui socialiste, suprême espoir de l'ambitieux. L'humanisme vise donc toujours à augmenter la puissance réelle en chacun, par la culture la plus étendue, scientifique, esthétique, morale. Et l'humaniste ne connaît de précieux au monde que la culture humaine, par les oeuvres éminentes de tous les temps, en tous, d'après cette idée que la participation réelle à l'humanité l'emporte de loin sur ce qu'on peut attendre des aptitudes de chacun développées seulement au contact des choses et des hommes selon l'empirisme pur. Ici apparaît un genre d'égalité qui vit de respect, et s'accorde avec toutes les différences possibles, sans aucune idolâtrie à l'égard de ce qui est nombre, collection ou troupeau. Individualisme, donc, mais corrigé par cette idée que l'individu reste animal sous la forme humaine sans le culte des grands morts. La force de l'humanisme est dans cette foule immortelle."
Emile Chartier, dit Alain - 1868-1951 - Mars ou la guerre jugée - 1921

"Cessons de rêver l'homme, cessons de faire de l'humanisme une religion : ce ne serait qu'un narcissisme généralisé ou hypostasié. L'homme n'est grand que dans la conscience qu'il a de sa misère. Il n'est humain qu'à condition de renoncer à la divinité. L'homme, par exemple, n'est ni maître ni possesseur de la nature : si l'humanisme n'est pas un sous-ensemble de l'écologisme, il ne saurait non plus justifier une quelconque indifférence à l'environnement ou aux autres espèces vivantes."
André Comte-Sponville - né en 1952 - Une éducation philosophique - 1989

"L'homme est le terme unique d'où il faut partir et auquel il faut tout ramener."
Denis Diderot - 1713-1784

"Il est plus facile de professer en paroles un humanisme de bon aloi, que de rendre service à son voisin de palier."
Henri Laborit - 1914-1995

"Les idées de fond qu'on n'arrive pas à traduire de leur langue maternelle dans une autre ne possèdent aucune charge d'humanisme. Ce sont des incantations tribales."
Stanislaw Jerzy Lec - 1909-1966 - Nouvelles pensées échevelées

"Ma conviction intime est que la religion de l'avenir sera le pur humanisme, c'est-à-dire le culte de tout ce qui est de l'homme, la vie entière sanctifiée et élevée à une valeur morale."
Ernest Renan - 1823-1892 - L'Avenir de la science, Pensées de 1848 - 1890

"Nul ne sait quelles formes les luttes sociales revêtiront à l'avenir, mais l'expérience démontre que la prise du pouvoir par la guerre civile est onéreuse pour les vainqueurs et conduit à des dictatures toujours opposées par leur nature aux réalisations de l'humanisme socialiste. […] La technique moderne de la guerre rend la victoire d'insurrections du type classique difficile à concevoir tant qu'elles risquent de rencontrer un adversaire décidé. Aucun mouvement socialiste tant soit peu significatif ne s'inspire plus de la "dictature du prolétariat qui tourna si mal en Russie. On voit au contraire l'indissolubilité du socialisme et de la démocratie."
Victor Serge - 1890-1947 - L'avenir du socialisme

"Nous souhaitons défendre le caractère diversifié des activités humaines indispensable à notre équilibre, qu'elles soient familiales, culturelles, associatives, politiques, amoureuses... Le travail doit retrouver sa "juste place".
Posons donc la question suivante sans ambiguïté : Et si, en défendant un autre idéal, une autre notion de la richesse, une autre vision du monde, la glorification aveugle du mérite et du travail n'avait plus de sens? Alors, il faudrait accepter de changer de système et de promouvoir un système humaniste où la logique dominante n'est plus marchande, où l'essentiel n'est pas "économiquement mesurable". Une société où la richesse se définit différemment."

Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 51


>>> Définition de l'humanisme


Accueil     Citations     Haut de page