La Toupie  >  Citations > par thèmes  >  Journaliste > 1/2

"Tourpilles", le recueil de citations


Journaliste

Page 1 / 2



"L'information de masse c'est celle que font les grands médias, avec la supériorité écrasante de l'audio-visuel. Et ces appareils d'information-là, énormes et performants, non seulement sont la propriété de grands groupes capitalistes, mais encore sont professionnellement tenus en mains par une corporation journalistique acquise très majoritairement au système, et dont la fraction d'encadrement, celle qui occupe les postes de responsabilité et de direction, vit en symbiose avec le pouvoir économique et politique."
Alain Accardo - entretien avec Alain Accardo - "A gauche" - franceradicale.org - 2003

"Cette élection présidentielle pourrait bien être le triomphe absolu du bonapartisme, cette culture politique dont la France ne parvient décidément pas à se défaire. Nicolas Sarkozy en est l'incarnation à lui seul. Il résume jusqu'à la caricature la modernisation de cette "société du 10 décembre" qui fit le succès, en 1848, de Napoléon le Petit : déjà à l'époque, elle ajoutait de la violence symbolique et privée au monopole étatique de la force. Mais la postérité du bonapartisme va bien au-delà des personnes. Elle s'est forgée dans et par les institutions ; pas tant dans l'élection du chef de l'Etat au suffrage universel direct que dans la concentration exceptionnelle de tous les pouvoirs en ses mains. De ce point de vue, l'histoire de la Ve République restera celle d'une accumulation progressive de puissance d'une seule autorité au prix de la dévitalisation des moindres contre-pouvoirs. Même celui que les journalistes avaient construit est en train de produire par connivence ou servitude volontaire une nouvelle oligarchie."
Paul Allies, professeur de sciences politiques à l'université de Montpellier, article "Le triomphe du bonapartisme", journal Libération du 7 mai 2007

"Je croirais vraiment à la liberté de la presse quand un journaliste pourra écrire ce qu'il pense vraiment de son journal. Dans son journal."
Guy Bedos - né en 1934 - Journal d'un mégalo

"On dit toujours, au nom du credo libéral, que le monopole uniformise et que la concurrence diversifie. Je n'ai rien, évidemment contre la concurrence, mais j'observe seulement que, lorsqu'elle s'exerce entre des journalistes ou des journaux qui sont soumis aux mêmes contraintes, aux mêmes sondages, aux mêmes annonceurs (il suffit de voir avec quelle facilité les journalistes passent d'un journal à l'autre, elle homogénéise."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Sur la télévision - 1996, page 23

"L'audimat, c'est cette mesure du taux d'audience dont bénéficient les différentes chaînes (il y a des instruments, actuellement, dans certaines chaînes qui permettent de vérifier l'audimat quart d'heure par quart d'heure et même, c'est un perfectionnement qui a été introduit récemment, de voir les variations par grandes catégories sociales. On a donc une connaissance très précise de ce qui passe et de ce qui ne passe pas. Cette mesure est devenue le jugement dernier du journaliste, jusque dans les lieux les plus autonomes du journalisme, à part peut-être Le Canard Enchaîné, Le Monde diplomatique, et quelques petites revues d'avant-garde, animées par des gens généreux et "irresponsables", l'audimat est actuellement dans tous les cerveaux."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Sur la télévision - 1996, page 28

"Le paradoxe de la situation créée par le développement de la technologie des sondages est que jamais sans doute les acteurs des champs politique et journalistique n'ont autant dépensé d'argent pour savoir ce que veut "le peuple" et jamais ils ne l'ont su, finalement, aussi mal."
Patrick Champagne - Faire l'opinion : le nouveau jeu politique - 1990

"Vous savez que les hommes politiques et les journalistes ne sont pas à vendre. D'ailleurs, on n'a pas dit combien."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent! C'est pire!"
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Le gros appareil médiatique -surtout audiovisuel et numérique-, sans cervelle ni pilote, n'a plus rien à voir avec le journalisme. Combien de potins, de ragots, de "buzz" aussi stupides les uns que les autres (...) ? Combien de supputations sans lendemain et de rumeurs sans autre intérêt que d'alimenter un bruit de fond ?"
Jean-Claude Guillebaud - né en 1944 - écrivain, essayiste et journaliste français



>>> Page 2 des citations : Journaliste



Accueil     Citations     Haut de page