La Toupie  >  Citations > par thèmes  >  Pauvre > 1/3

"Tourpilles", le recueil de citations


Pauvre

Page 1 / 3



"La haine des personnes obèses est aussi une forme de racisme social car l'obésité touche d'abord les milieux populaires, la junkfood étant bien moins chère que les bons aliments. Conséquence : puisqu'on peut pronostiquer la surcharge pondérale en fonction de la classe sociale, la répulsion vis-à-vis des gras et des "gros" est devenue une connotation de classe. Elle est une façon de dire le dégoût du riche face au pauvre et le mépris du fort face au faible."
Paul Ariès - né en 1959 - Revue "La Décroissance", avril 2008

"La tombola, c'est l'opium des pauvres."
Honoré de Balzac - 1799-1850

"C'est avec les pauvres que les riches se font la guerre."
Louis Blanc - 1811-1882 - Organisation du travail

"Oui, Messieurs, c'est la guerre entre les riches et les pauvres : les riches l'ont voulu ainsi ; ils sont en effet les agresseurs. Seulement ils considèrent comme une action néfaste le fait que les pauvres opposent une résistance. Ils diraient volontiers, en parlant du peuple : cet animal est si féroce qu'il se défend quand il est attaqué."
Louis-Auguste Blanqui - 1805-1881

"[Les travailleurs pauvres] Plusieurs causes expliquent ce phénomène (faiblesse des salaires, essor du temps partiel et fractionnement des emplois), mais un élément structurel majeur le met en perspective : la tertiarisation du prolétariat. En effet, ce nouveau prolétariat des services constitue une immense armée de réserve apparue avec la désindustrialisation de notre pays; ils sont devenus les soutiers de l'économie mondialisée."
Gaël Brustier et Jean-Philippe Huelin - Recherche le peuple désespérément - 2009, page 63

"Notre pays est au bord du collapse social. Le discours lénifiant sur la nécessaire solidarité à l'égard des exclus n'est plus opérant. Il y a, évidemment, les travailleurs de l'extrême précarité, qui habitent leur voiture ou même les sous-bois des portes de Paris, mais il y a aussi les millions de français qui travaillent beaucoup pour gagner peu, qui placent parfois dans l'acquisition de leur pavillon quelque espoir de protection contre les lendemains incertains. Les travailleurs pauvres existent, les classes moyennes souffrent, l'espoir d'accéder à "l'ascenseur social" disparaît et les jeunes générations, diplômés ou non, sont confrontées à une précarité croissante."
Gaël Brustier et Jean-Philippe Huelin - Recherche le peuple désespérément - 2009, page 65

"Quand je donne à manger aux pauvres, on me dit saint ; quand je demande pourquoi les pauvres ont faim, on me dit communiste."
dom Hélder Cãmara, évêque brésilien

"N'en déplaise à leurs détracteurs qui leur font régulièrement ce procès stupide, les objecteurs de croissance ne sont pas "pour la décroissance des pauvres". La première des décroissances qui motivent leur engagement est la décroissance des inégalités, localement comme à l'échelle de la planète. Elle s'inscrit dans le cadre d'une décroissance globale, réservée aux pays riches, dont l'objet est de rendre possible une croissance économique des pays pauvres - croissance légitime, mais que l'on espère moins productiviste, éclairée par les choix malheureux des pays riches, et qui est comprise comme trouvant sa limite un jour."
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 59


"La télévision, média de la superficialité par excellence, est une grande productrice de ces débats simplificateurs et stériles. Elle participe à la diffusion, dans la société, d'un mode de fonctionnement binaire dévastateur qui constitue le meilleur moyen d'éviter toute structuration et tout développement de la pensée. Ce fonctionnement est une extraordinaire machine à abêtir."
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 187

"Un exemple de révolution anarchiste sur une grande échelle, le meilleur à mon sens, c'est l'Espagne de 1936.
On ne peut pas dire ce qui serait arrivé.
On l'a tuée, mais tant qu'elle a duré elle fut un témoignage éloquent de la capacité des pauvres gens de s'organiser, de s'administrer sans coercition, ni contrôle."

Noam Chomsky - né en 1928 - Angleterre, 1974

"Les politiques sociales se révèlent régulièrement être des projets destinés à protéger les riches et les puissants. Les systèmes impérialistes, notamment, sont un des nombreux procédés par lesquels les pauvres du pays colonisateur subventionnent leurs maîtres."
Noam Chomsky - né en 1928 - L'An 501, la conquête continue - 1993



>>> Page 2 des citations : Pauvre



Accueil     Citations     Haut de page