La Toupie  >  Citations  > Eloge de la pauvreté et de l'anonymat

"Tourpilles", le recueil de citations


Eloge de la pauvreté et de l'anonymat

ou des cinq principaux principes

Anonyme

Editions 13 bis - 2006



"Le déséquilibre entre les pauvres et les riches est la plus ancienne et la plus fatale maladie des républiques."
Plutarque - v 46 - v 120 - in "Eloge de la pauvreté et de l'anonymat" - 2006, page 5

"Les gens riches ou célèbres et les médias dépensent beaucoup d'efforts pour persuader les foules de l'excellence de leur état et de la médiocrité des anonymes, bien qu'ils soient très avertis, et pour cause, de toutes les conséquences indésirables de leur situation qui en fait in fine une position rien moins que désirable."
Anonyme - Eloge de la pauvreté et de l'anonymat - 2006, page 9

"L'angoisse de l'enlèvement, du meurtre, du vol, la peur du comptable indélicat, le harcèlement direct ou à distance des admirateurs, l'obligation d'être souriant même quand on est triste, de répéter cent fois les mêmes choses dans des interviews, l'impossibilité de se promener tranquillement sauf à aller au bout du monde (et encore, car la renommée est de plus en plus planétaire, le spectre de la future ex-femme, divorcée exigeante, etc. sont le lot quotidien de ceux qui apparaissent comme des êtres à la vie sans pareil et sans égal."
Anonyme - Eloge de la pauvreté et de l'anonymat - 2006, page 10

"Ceux qui ont enflammé les banlieues en novembre 2005 ont éteint à jamais la tranquillité de la "racaille bourgeoise"."
Anonyme - Eloge de la pauvreté et de l'anonymat - 2006, page 23

"L'insurrection est d'abord un état euphorique, comme le sentiment amoureux ou l'extase contemplative, mais à un degré supérieur, où toutes les contradictions semblent être résolues, où toutes les choses sont faciles, où les rapports avec autrui." - ceux de son camp - sont plus aisés, chaleureux, absolument pleins. Charme de l'insurrection, qui pourrait vous peindre : heures rapides, gaîté folâtre, métamorphose incessante des lieux, des personnes, du temps lui-même, insouciance sans retenue de l'avenir, jouissance sans fin du présent, oubli sans effort du passé, omnipotence collective, joie individuelle. Elle "communique à ceux qu'elle saisit on ne sait quelle force extraordinaire" (Les Misérables."
Anonyme - Eloge de la pauvreté et de l'anonymat - 2006, page 34

"Les riches ne sont pas admirables parce qu'ils sont riches et qu'ils fournissent du travail aux pauvres, pour le plus grand avantage des premiers plutôt que des seconds. Pas plus que les pauvres ne sont estimables parce qu'ils sont pauvres, mais parce qu'ils veulent cesser de l'être en rendant la richesse impossible et l'intensité de la vie possible, c'est-à-dire en méprisant la fortune."
Anonyme - Eloge de la pauvreté et de l'anonymat - 2006, page 36



>>> Présentation du livre Eloge de la pauvreté et de l'anonymat



Accueil     Citations     Haut de page