La Toupie  >  Dictionnaire  >  Choc de l'offre

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Choc de l'offre



Définition de choc de l'offre


En macroéconomie, la notion de choc de l'offre (ou choc d'offre) est utilisée pour désigner une variation importante et imprévue des conditions de production qui affecte les producteurs. Elle modifie les coûts de production des biens et services et peut se traduire par une variation des prix demandés par les entreprises. On parle aussi de choc de prix.

Les chocs d'offre, comme les chocs de demande, sont à l'origine des fluctuations économiques. Ils peuvent générer des périodes d'expansion ou provoquer des crises sur tout ou partie de l'économie.

Un choc de l'offre est positif s'il permet d'augmenter les quantités produites et donc l'offre de produits.
Exemples :
  • la découverte d'un nouveau mode d'extraction pétrolière,
  • une baisse des charges salariales sur les entreprises,
  • l'arrivée d'une nouvelle technologie, plus performante,
  • le démantèlement d'un cartel qui entravait la concurrence.

Un choc de l'offre est négatif s'il contraint les producteurs à réduire leur production et donc leur offre.
Exemples :
  • un tremblement de terre qui détruit des moyens de production,
  • une sècheresse qui réduit la production agricole.
  • une hausse du prix des matières premières qui n'incite pas les entreprises utilisant ces manières premières à produire davantage,
  • un changement de législation qui durcit des règles de sécurité ou de pollution,
  • une hausse des impôts sur les entreprises,
  • la mise en place d'un cartel de producteurs qui limite la concurrence.

Exemples de chocs de l'offre mentionnés dans les médias ces dernières années :
  • l'exploitation du pétrole de schiste par les Etats-Unis conduisant à une forte croissance de leur production,
  • la hausse puis la forte baisse des cours mondiaux du pétrole,
  • la crise de liquidité bancaire pour les entreprises, induite par la crise des subprimes,
  • la mise en place, en France, d'un nouveau régime d'imposition des plus-values immobilières, censé encourager la cession de terrains à bâtir,
  • l'impact du développement économique des pays émergents dits BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui a entrainé une forte baisse de nombreux coûts de production,
  • l'afflux de migrants comme source potentielle d'accroissement de la concurrence sur le marché du travail et donc de réduction des coûts de main d'oeuvre.

L'utilisation de l'expression choc de l'offre, notamment pour les chocs négatifs, est critiquée par certains économistes comme étant un moyen pour faciliter la mise en place d'une stratégie de compétitivité au profit des entreprises, en impressionnant les esprits des consommateurs qui devront la financer.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page