La Toupie  >  Dictionnaire    >  Darwinisme social

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Darwinisme social


"Le darwinisme social peut être défini : la doctrine qui considère l'homicide collectif comme la cause des progrès du genre humain."

Jacques Novicow - 1849-1912



Définition du darwinisme social


Etymologie : du nom de Charles Darwin (1809-1882), naturaliste anglais, auteur des théories sur l’évolution des êtres vivants et en particulier sur la sélection naturelle.

L'expression "darwinisme social" désigne l'application de la théorie de la sélection naturelle, en principe réservée au monde animal, à la société humaine.

Cette doctrine sociopolitique est apparue au XIXe siècle notamment dans les écrits du philosophe et sociologue Herbert Spencer (1820-1903), contemporain anglais de Charles Darwin. Spencer voit dans l’origine des espèces la clé qui permettrait de comprendre le développement de la civilisation. Ainsi, le mécanisme de la sélection naturelle décrit par Darwin serait totalement applicable au corps social.

Le darwinisme social considère que la lutte pour la vie entre les êtres humains est l'état naturel des relations sociales et que les conflits sont aussi la source fondamentale du progrès et de l'amélioration de l'être humain. Ainsi, la concurrence entre les êtres ou groupes humains ne doit pas être entravée par des obstacles comme les mesures de protection sociale et d'assistance de l'Etat Providence, la solidarité ou la charité. Ses partisans prônent la non intervention dans la lutte pour l'existence, afin que la sélection naturelle favorise la survie des "plus aptes" et l'élimination des "moins aptes".

Sur le plan politique, le darwinisme social a été utilisé pour justifier scientifiquement la domination par une élite d'une masse jugée moins apte.
Exemples : le colonialisme, l'eugénisme, le fascisme et surtout le nazisme, ce dernier considèrant légitime que les races humaines et les êtres les plus faibles disparaissent pour laisser la place aux races et aux êtres les mieux armés pour survivre.

Le darwinisme social est aussi considéré comme le fondement de l’ultralibéralisme, favorable à un Etat-minimum afin que, comme chez les espèces animales, seuls les meilleurs et les plus forts puissent prospérer. Cela se concrétise, par exemple par la volonté de privatiser l'assurance maladie et la marchandisation du secteur de la santé.

De son vivant, Charles Darwin s'est opposé avec vigueur à l'application "brutale" de la sélection naturelle au sein des sociétés humaines. Ainsi, dans "La Filiation de l'homme et la sélection liée au sexe contre le spencérisme", il affirme que la sociabilité et l'empathie sont des qualités qui ont été sélectionnées au cours de l'évolution humaine.




Accueil     Dictionnaire     Haut de page