La Toupie  >  Dictionnaire    >  Grève

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Grève




Définition de grève


Etymologie : du latin grava (mot d'origine gauloise), sable, gravier. Par extension, plage de sable. A Paris, la place de Grève (emplacement actuel de l'Hôtel de Ville), au bord de la Seine, était l'endroit où se réunissaient les ouvriers sans travail.

Une grève est une action collective qui consiste, pour les salariés d'une entreprise, d'un secteur d'activité, d'une profession, à cesser le travail de manière concertée.

La grève est une épreuve de force pendant laquelle les salariés grévistes ne sont pas rémunérés tandis que l'employeur voit son activité et ses bénéfices diminuer. Venant en appui à une revendication collective ou à la défense d'intérêts communs, la grève a pour objectif de faire pression sur les dirigeants d'entreprises ou les pouvoirs publics en vue d'une négociation ou pour obtenir la satisfaction de revendications : augmentation de salaire, amélioration des conditions de travail, avantages spécifiques, annulation d'une décision…

En France, la grève a été progressivement légalisée à partir de 1864 (loi Ollivier du 25 mai 1864). Le droit de grève a été reconnu par la Constitution de 1946 (alinéa 7). La grève peut être interdite à certaines professions: militaires, gardiens de prison, douaniers, pompiers…



Accueil     Dictionnaire     Haut de page