La Toupie  >  Dictionnaire   >  Légicentrisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Légicentrisme




Définition de légicentrisme


Etymologie : du latin lex, legis, loi et centrum, centre.

Le légicentrisme est une doctrine qui affirme que la loi est la seule expression de la souveraineté de la nation, qu'elle dispose d'une autorité suprême dans le droit et l'ordre juridique et qu'elle fonde l'Etat légal.
En particulier, le légicentrisme refuse tout pouvoir d'initiative aux juges.
Synonyme : Monisme législatif.

En France, le légicentrisme trouve son origine dans la pensée de Jean-Jacques Rousseau et dans la lutte menée pendant la Révolution contre le pouvoir absolu royal. La prééminence est alors donnée au pouvoir législatif, face au pouvoir exécutif considéré comme arbitraire. C'est ainsi que s'est mise en place une tradition de souveraineté parlementaire et de souveraineté de la loi.
    "La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse."
    (Article 6 de la "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" de 1789)
Le légicentrisme a été la doctrine dominante jusqu'à la IVe République, en France. Cela a été aussi le cas en Europe jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale qui a conduit à l'avènement du constitutionnalisme après le constat que les formes de légicentrisme les plus poussées pouvaient conduire au totalitarisme.




Accueil     Dictionnaire     Haut de page