La Toupie  >  Dictionnaire    >  Marché du travail

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Marché du travail




Définition du marché du travail


En économie, par analogie avec le marché des biens et services, le marché du travail désigne le marché théorique où se rencontrent l'offre et la demande de travail. L'offre de travail est constituée par les salariés et les personnes en recherche d'emploi, la demande de travail par les besoins des entreprises (les facteurs de production).

Dans les faits, il existe de nombreux "marchés du travail" selon le lieu et le type de qualification.

Pour les économistes néoclassiques, le travail est considéré comme une marchandise standard qui suit les règles de l'offre et de la demande et s'ajuste en fonction des quantités et des prix. Le marché détermine la quantité de travail échangée et le niveau des rémunérations (c'est-à-dire le prix du travail), sauf si celles-ci sont fixées par l'Etat.

Ce marché est rarement à l'équilibre, c'est-à-dire avec une offre égale à la demande. Le plein emploi parfait correspondrait à l'absence de chômage. En théorie, une baisse des salaires devrait inciter les employeurs à augmenter leur demande et les salariés à baisser leur offre (salaires trop bas jugés inacceptables) et aboutir à l'équilibre du marché.

Certains économistes keynésiens remettent en cause l’existence d’un marché du travail. Ils considèrent qu'une baisse des salaires a pour conséquence mécanique une baisse de la demande, donc des besoins de production et, au final, de la demande de travail. Pour eux, il n’existe pas de mécanisme de régulation du marché du travail et on ne peut donc pas parler de marché du travail au sens strict du terme.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page