La Toupie  >  Dictionnaire  >  Modèle social

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Modèle social

Modèle social français



Définition de modèle social


On appelle modèle social le système d'institutions et de législations qui permet à un Etat d'organiser la solidarité nationale, l'égalité des chances au sein de la population, l'accès à l'éducation, à l'emploi, à la protection sociale, à la santé, au logement, à la retraite, etc.

L'économiste et sociologue danois Gøsta Esping-Andersen, spécialiste des systèmes de protection sociale, définit trois types de modèle social :
  • le modèle libéral (liberal welfare state system) qui donne le rôle principal aux mécanismes de marché et qui limite essentiellement sa protection aux plus faibles.
    Exemples : Etats-Unis, Australie, Canada.

  • le "modèle conservateur-corporatiste ou encore bismarckien", avec une assurance sociale obligatoire généralisée adossée au travail salarié. Il est organisé par l'Etat qui, pour Gøsta Esping-Andersen, est "toujours prêt à se substituer au marché en tant que pourvoyeur de bien-être".
    Exemples : Autriche, Allemagne, France, Italie, Belgique.

  • le modèle social-démocrate (universaliste) qui vise à "renforcer la possibilité d'une indépendance individuelle". Il est caractérisé par une fusion entre protection sociale et travail, ce qui a pour conséquence, la nécessité de viser le plein emploi pour minimiser les coûts et pour augmenter les recettes de l'Etat.
    Exemples : Danemark, Finlande, Pays-Bas, Norvège, Suède.

Modèle social français :

Le modèle social français est un compromis entre Etat-Providence et économie de marché ayant pour but de protéger la population contre les aléas de la vie. Inspiré, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, par le Conseil national de la Résistance, il est structuré autour de trois axes principaux :
  • Un régime de retraite par répartition (1946),
  • L'assurance maladie (1946),
  • L'assurance contre le chômage (1958).
Il s'accompagne de plusieurs avancées sociales comme le statut de la fonction publique, l'assistance aux handicapés, la politique familiale, le salaire minimum (SMIC), le revenu de solidarité active (RSA), l'aide aux personnes âgées, etc.

Le modèle social français est dénoncé par les libéraux en tant que moyen de spoliation et de redistribution par l'Etat-Providence, favorisant l'assistanat (revenu minimum, allocation) et l'appauvrissement de ceux qui y sont assujettis. Ils lui préfèrent la solidarité volontaire et l'assurance individuelle, en mettant l'accent sur la responsabilité de chaque individu.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page