La Toupie  >  Dictionnaire  >  Obsolescence

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Obsolescence




Définition d'obsolescence


Etymologie : de l'anglais obsolescence, issu du latin obsolescens, participe présent de obsolescere, tomber en désuétude, sortir de l'usage perdre de sa valeur), lui-même composé de ob, hors de, et solere, avoir coutume.

L'obsolescence est le fait de devenir obsolète, désuet, vieilli. C'est une évolution qui tend à rendre quelque chose périmée.
Synonymes : désuétude, péremption, vieillissement.

En économie, l'obsolescence désigne la diminution de la valeur d'usage d'un équipement qui n'est pas due à son usure matérielle, mais au progrès technique, à un effet de mode ou à l'arrivée de produits nouveaux qui le déclassent ou le dépassent.
Synonymes : dépréciation, dévaluation, démonétisation.

L'obsolescence peut être subjective lorsque le progrès technique apporté par un nouveau produit qui vise à rendre désuet un produit plus ancien, n'est pas réellement indispensable pour l'utilisateur.

L'adjectif "obsolète" qualifie ce qui a un caractère d'obsolescence, ce qui tend à devenir désuet, périmé.

L'adjectif "obsolescent" qualifie ce qui est frappé d’obsolescence.

Contrairement à l'objectif "obsolète" qui peut s'employer pour quelque chose d'abstrait comme une idée, le terme "obsolescence" ne s'utilise que pour un objet concret, un bien matériel, un équipement, une machine, etc.

On appelle obsolescence programmée ou désuétude planifiée, les techniques et méthodes utilisés pour réduire artificiellement la durée de vie d'un équipement dans le but d'inciter son propriétaire à en acheter un nouveau.



    >>> Bibliographie : Bon pour la casse ! Les déraisons de l'obsolescence programmée (Serge Latouche, Editions Les liens qui libèrent, Paris, 2012)

    >>> Article : L'obsolescence programmée, à l'opposé du développement durable


Accueil     Dictionnaire     Haut de page