La Toupie  >  Dictionnaire  >  Pogrom

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Pogrom



Définition de pogrom


Etymologie : du russe pogrom, extermination.

Historiquement, on appelle "pogrom" un mouvement antisémite de la Russie tsariste qui s'est traduit par des soulèvements, des émeutes préméditées et violentes à l'encontre des communautés juives, prenant la forme de pillages et de meurtres.

Plus d'une centaine de pogroms ont eu lieu entre 1881 et 1882, sous l'instigation de la police tsariste ou avec l'approbation des autorités politiques et religieuses. Les principaux ont eu lieu à Elisabethgrad, Kiev, Odessa, Varsovie et Balta. Une autre vague de pogroms a eu lieu entre 1903 et 1906. Ils trouvent leur origine dans l'antijudaïsme ancestral de l'Eglise orthodoxe ainsi que dans des préjugés populaires. Accusés par certains contre-révolutionnaires d'être à l'origine du bolchevisme, les Juifs russes ont été victimes de pogroms durant la guerre civile entre 1918 et 1921.

Certains pogroms ont eu lieu contre d'autres minorités ethniques comme les Tziganes.

Par analogie, on appelle "pogrom" un soulèvement violent et meurtrier organisé dans d'autres régimes politiques, comme en Allemagne nazie, contre les Juifs, ou, par extension, contre d'autres minorités. Ils sont motivés par le racisme et l'intolérance.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page