La Toupie  >  Dictionnaire   >  Politique monétaire

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Politique monétaire




Définition de politique monétaire


Etymologie : du latin moneta, hôtel des monnaies, monnaie.

L'adjectif "monétaire" désigne ce qui est relatif à la monnaie.
Exemples : système monétaire, politique monétaire.

La politique monétaire est l'ensemble des moyens dont disposent les Etats ou les autorités monétaires (la banque centrale), pour agir sur l'activité économique par l'intermédiaire de l'offre monétaire. L'objectif est, en règle générale, d'assurer la stabilité des prix qui est considérée comme un préalable au développement de l'activité économique, en essayant si possible d'atteindre des objectifs de croissance, de plein emploi et d'équilibre du commerce extérieur.

Les politiques monétaires de ces dernières décennies ont été mises en place dans les pays développés après la période de dite de "stagflation" du début des années 1980 qui associait une stagnation économique et une forte inflation.

Dans l'Union européenne, depuis 1998, la politique monétaire est du ressort de la BCE (Banque centrale européenne) qui est une structure supranationale indépendante des pouvoirs politiques des Etats membres. Elle a pour mission de contrôler la création monétaire dans les Etats membres. Son objectif principal, fixé par le traité de Maastricht, est celui "la stabilité des prix".

Principaux moyens d'action des banques centrales :
  • Le taux de réescompte, qui permet aux banques de se refinancer auprès de la banque centrale. Une augmentation des taux d'intérêt entraîne une diminution des demandes de crédit.

  • L'intervention sur le marché monétaire. La Banque Centrale intervient directement sur le marché monétaire pour augmenter ou réduire la quantité de liquidités disponibles.

  • Le montant des réserves obligatoires. Si ce montant s'accroît, l'offre de crédit par des banques se retrouve limitée. Dans la pratique, ce levier n'est plus utilisé.

  • L'encadrement du crédit. Les autorités monétaires fixent de manière autoritaire le montant des crédits que les banques peuvent accorder sur une période déterminée et encadrent son évolution. Il n'est plus utilisé depuis 1987.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page