La Toupie  >  Dictionnaire  >  Prémisse

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Prémisse


"Une théorie ne vaut que ce que valent ses prémisses. Si les prémisses sont erronées, la théorie n'a pas de valeur scientifique réelle. Le seul critère scientifique pour juger de la validité scientifique d'une théorie est en effet sa confrontation avec les données de l'expérience."
(Maurice Allais - L'anisotropie de l'espace, 1997


Définition de prémisse


Etymologie : du latin praemissa, prémisses, proposition mise en avant, composée de prae, en avant, et mittere, envoyer, mettre.

Nom féminin. En logique, dans un syllogisme, les prémisses sont les deux propositions énoncées en support à une argumentation, la majeure et la mineure, et qui précèdent habituellement la conclusion.

Plus généralement, dans une démonstration, une prémisse est une proposition, une affirmation, un argument, un préalable qui fait partie d'un énoncé dont on tire une conclusion ou une conséquence.

Synonymes : axiome (en mathématiques), énoncé, hypothèse, lemme, postulat, principe.

Le mot prémisses ne doit pas être confondu avec le mot prémices, toujours employé au pluriel, qui, étymologiquement, désigne les premiers fruits, et signifie de nos jours : les débuts, les commencements et, en langage littéraire, les premiers symptômes, les premières expressions de quelque chose d'important.
Exemple : les prémices de la Révolution.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page