La Toupie  >  Dictionnaire  >  Raisonnement a contrario

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Raisonnement a contrario



Définition de raisonnement a contrario


Etymologie de a contrario : maxime du latin juridique a contrario, par la raison des contraires, du latin classique contrarius, qui est en face de; du côté opposé.

Un raisonnement a contrario consiste, en partant d'un raisonnement initial (hypothèse => conséquences), à affirmer par un raisonnement identique dans la forme qu'une hypothèse opposée aboutit à des conséquences opposées.
Exemple : Les chiens doivent être tenus en laisse sur la plage.
Raisonnement a contrario : Les tigres, qui ne sont pas des chiens, n'ont pas à être tenus en laisse sur la plage.

Le raisonnement a contrario n'est pas un raisonnement valide en général et peut conduire à des conclusions erronées, car deux hypothèses contraires (dans l'exemple chien et tigre) peuvent avoir toutes les deux la même conséquence (dans l'exemple, on ne sait rien sur la possession et le déplacement des animaux dangereux).
Remarque :
En logique, l'implication A => B est équivalente à sa contraposée non B => non A, mais ce n'est pas vrai pour non A => non B

Raisonnement a contrario en droit
Ce type de raisonnement est souvent utilisé dans le domaine juridique, par exemple par les avocats pour tenter de montrer qu'un article de loi ne s'applique pas à leur client. Il part du principe que si le sens de la règle est clair et qu'elle ne précise pas explicitement tous les cas d'espèces, alors si cette règle est subordonnée à des conditions particulières, la règle opposée n'est pas applicable si ces conditions ne sont pas remplies.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page