La Toupie  >  Dictionnaire  >  Symbole

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Symbole


"Plus l'esprit humain est marqué par les conventions et plus il obéit à des conformismes, plus sa foi ou sa croyance sont littérales, plus il est fermé au symbole et à la nécessité de la fonction symbolique, et moins il est capable d'en apercevoir et d'en pénétrer le sens dans une expérience vivante. Il demeurera inévitablement attaché au signe seul et contribuera à accroître la confusion qui règne au sujet de la définition et de l'usage du symbole."
Jean-Claude Besson-Girard - Decrescendo cantabile, 2005


Définition de symbole


Etymologie : du latin symbolus, dérivé du grec ancien sumbolon, signe de reconnaissance, insigne, emblème, symbole.

Un symbole est une représentation concrète, par un objet, un être vivant, une figure, une formule ou une image, de quelque chose d'autre, le plus souvent une idée, un concept ou quelque chose d'abstrait. Les symboles ont pour origine des correspondances analogiques, des corrélations naturelles, des ressemblances, des associations d'idées, des conventions.
Exemples :
    - la colombe est le symbole de la paix,
    - le drapeau bleu blanc rouge est le symbole de la France,
    - la balance, le glaive et le bandeau sont des symboles de la Justice,
    - les panneaux routiers sont des symboles utilisés pour le code de la route.
Synonymes : effigie, emblème, image, insigne, métaphore.
Les symboles peuvent servir de marques de reconnaissance entre initiés.
Exemple : les symboles maçonniques.

En science ou en mathématiques, un symbole est un signe d'abréviation fixé par convention pour représenter une chose ou une opération.
Exemples : les signes +, -, =, t pour le temps, W pour la puissance, kg pour le kilogramme, etc.
Un symbole chimique est une lettre ou un ensemble de lettres servant à désigner un élément chimique. Exemples : H pour l'Hydrogène, Cl pour le Chlore.

Dans le domaine de la religion, un symbole est un ensemble de formules résumant la foi chrétienne, une profession de foi.
Exemple : le symbole des apôtres ou Credo.


En rhétorique, le symbole est une figure de style par laquelle on remplace le nom d'une chose par le nom d'un signe que l'usage a choisi pour la désigner.
Exemple : la "robe" pour la magistrature.


La symbologie est l'étude des symboles, de la symbolique.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page