La Toupie  >  Dictionnaire  >  ZAD, Zadiste

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


ZAD, Zadiste

Zone à défendre



Définition de ZAD, Zadiste


Etymologie : Le sigle ZAD, acronyme de Zone à défendre, est un détournement de sens du sigle ZAD (Zone d'aménagement différé) utilisé en droit de l'urbanisme.

ZAD est le slogan, le label, utilisé par des militants ou activistes qui s'opposent à la réalisation de projets considérés comme inutiles, dangereux, coûteux, nuisibles à l'environnement, etc. L'objectif est de paralyser les projets en organisant des foyers de résistance avec une occupation physique des sites de travaux.
C'est notamment le cas dans la lutte contre les projets d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), de barrage de Sivens (Tarn), de la ferme des 1 000 vaches à Ducrat (Somme), du Center Parc de Roybon (Isère), du Grand Stade de l'Olympique lyonnais, etc.

Même si le processus législatif et réglementaire a été respecté par le projet, sa légitimité peut être contestée pour diverses raisons :
  • période de débat insuffisante,
  • faiblesse du contenu des débats,
  • acteurs concernés qui n'ont pu s'exprimer,
  • décideurs agissant de manière opaque, mentant par omission,
  • soupçon de conflit d'intérêts des experts.

Les zadistes sont les personnes engagées dans une ZAD et qui l'occupent. Leur fonctionnement est horizontal, sans porte-parole. Autonomes, ils peuvent s'installer dans la durée sur un site ou circuler d'un site à un autre, en fonction des besoins. Les zadistes militent en parallèle aux associations classiques de luttes contre les projets qui mènent un travail classique de contre-expertise, de recours judiciaires, qui montent des dossiers.


    >>> Terme connexe : ZAD (Zone d'aménagement différé)

    >>> Bibliographie : Habiter en lutte : Zad de Notre-Dame-des-Landes. Quarante ans de résistance (Collectif comm'un, Le Passager clandestin, 2019)


Accueil     Dictionnaire     Haut de page