La Toupie  >   Forum des Toupinautes   >   Abstention, piège à cons ?

  Forum des Toupinautes  


Abstention, piège à cons ?

25 mai 2014 : Coup de massue, séisme, tsunami...


Léon65 - 2014-05-26 - 19:14



(Ce texte est extrait du forum : Elections. Voter ou s'abstenir ?)


6 mai 2012 : 80,35 % des français inscrits sur les listes électorales font leur devoir de citoyen. 18 millions d’entre eux parmi les 49 millions en âge de voter, choisissent François Hollande. Celui-ci devient le nouveau président des Français…
25 mai 2014 : Coup de massue, séisme, tsunami… Mais heureusement, le taux de participation (43 %) n’est pas aussi mauvais qu’on ne le craignait. Après les municipales, l’abstention remporte donc une nouvelle victoire aux élections européennes avec 57% des inscrits. Pas mal comme score, non ? Quel parti ne rêverait-il pas d’un tel résultat ? L’abstention semble donc progresser. Faut-il s’en désoler ou bien s’en réjouir ? Je pose la question.
Certes l’abstention peut être interprétée. Déjà elle ne concerne que ceux qui sont inscrits sur les listes électorales (en 2012, 3 millions de français en âge de voter ne l’étaient pas). Donc, parmi ces inscrits, il y a ceux qui vont à la pêche tous les dimanches qu’il pleuve ou qu’il vente, ceux qui ne s’intéressent pas du tout aux affaires politiques, ceux qui seraient bien allés voter mais, comme il fait beau, s’en vont passer le week-end au bord de l’eau… Il y a aussi ceux pour qui l’abstention est un acte politique. Parmi ceux-là il y a déjà les nombreux déçus par les uns et les autres pour leurs promesses non tenues. Plutôt que de se servir des urnes comme d’un défouloir, ils ont choisi de laisser tomber. Il y a ceux enfin, qui ont compris le sens du fameux slogan "élections, pièges à cons". Ne croyant même pas à l’intérêt d’un vote pour un parti minoritaire qui représenterait leurs idées, encore moins à celui du vote blanc tel qu’il est pris en compte actuellement, ils ont choisi délibérément de ne pas participer à cette mascarade que sont les élections (La farce électorale, disait Paul Lafargue). Nos instituts de sondages et autres politologues s’occupent de mesurer et d’analyser tout ça.
Mais à notre petit niveau, quand on pense aux sommes démentielles consacrées aux campagnes électorales, sondages et manipulations d’opinion, quand on voit l’ardeur que mettent nos politiciens et leurs chiens de garde à nous pousser aux urnes, quand on devine leur malaise face à cette montée de l’abstention… on peut déjà commencer à comprendre l’intérêt de ces gens-là à ce que le peuple cautionne le système en allant voter. Et puis, ne voyons-nous pas comme ils se fichent que le peuple soit adulte ou pas sur le plan politique, comme ils se fichent finalement pour qui ou comment il votera ? Une fois au pouvoir, n’auront-ils pas les moyens de contourner ce que le peuple aura "décidé" ? Il semblerait que ce qu’ils veulent avant tout, c’est d’être reconnus pour continuer à exister. Et justement, lorsqu’elle est massive, l’abstention les discrédite, tous. Ils vont finir par être gênés nos élus quand ils nous sortent leur fameux argument qui se veut imparable, du genre : "LES FRANÇAIS m’ont élu pour …"
On nous a tellement rabâché que voter était un devoir, qu’on a fini par le croire. Certains voudraient même, comme dans d’autres pays, rendre le vote obligatoire. Il serait temps de casser nos vieilles idées-reçues sur le sujet. Pour commencer, le vote blanc devrait réellement être pris en compte, les bulletins comptabilisés comme exprimés. Ensuite, nous devrions avoir la possibilité de voter CONTRE un candidat ou une liste. Au lieu de voter POUR Pierre afin de faire barrage à Paul, on voterait directement CONTRE Paul. Ce suffrage, réellement exprimé, serait alors soustrait des POUR. Ces deux réformes auraient certainement pour effet d’augmenter la participation et permettraient de mieux voir ce veulent et ne veulent pas les électeurs. Je sais, je vais faire bondir… mais on pourrait aussi réfléchir à l’idée qu’avait avancé Guy Bedos, le permis de voter. Un bulletin de vote entre n’importe quelles mains peut s’avérer tout aussi dangereux qu’une auto ou un fusil de chasse... Et enfin, pourquoi certains de nos représentants, au lieu d’être élus, ne seraient-ils pas tirés au sort ?
En attendant une véritable démocratie, plutôt que de faire des bêtises… peut-être vaut-il mieux de ne rien faire.


Léon65, 2014-05-26



Accueil   "Forum des Toupinautes"   Haut de page