Essai de hiérarchisation de la descente vers l'enfer. Comme vous invitiez le lecteur à vous faire part de ses remarques ou suggestions, je vous livre les miennes. En espérant qu’elles ne viendront pas perturber la réflexion.

Il semble en effet aussi nécessaire qu’urgent, de chercher ce fil conducteur qui mènerait au terrorisme.
">De l'opinion au terrorisme du 20/11/2015
La Toupie  >   Forum des Toupinautes   >   De l'opinion au terrorisme du 20/11/2015

  Forum des Toupinautes  


De l'opinion au terrorisme du 20/11/2015

Remarques sur l'Essai de hiérarchisation de la descente vers l'enfer


Léon 65 - 2016-03-25 - 14:02



(Ce texte est extrait du forum : Manipulation de l'opinion publique)


Pierre Tourev

Je viens de lire votre Essai de hiérarchisation de la descente vers l'enfer. Comme vous invitiez le lecteur à vous faire part de ses remarques ou suggestions, je vous livre les miennes. En espérant qu’elles ne viendront pas perturber la réflexion.

Il semble en effet aussi nécessaire qu’urgent, de chercher ce fil conducteur qui mènerait au terrorisme.
Déjà, il est évident que ce sont bien des idées qui s’expriment de cette façon extrême. D’où l’intérêt de bien les repérer, d’en comprendre l’évolution, afin de les combattre et les neutraliser.
Je suis parfaitement d’accord avec votre conclusion, sur la nécessité du développement de l’esprit critique. Je crois avoir déjà dit qu’il devrait être enseigné dès le plus jeune âge, notamment par la philosophie.

Dans votre essai, vous partez d’un niveau que vous appelez "0" et vous descendez jusqu’au " -7 ". C’est une façon comme une autre de classer les différentes choses, ici des formes d’idées, en les rangeant sur ces niveaux qui constituent ce fil conducteur que nous essayons de comprendre.
Le niveau correspondant à la "connaissance rationnelle" est donc le niveau 0. Je trouve que c’est bien dommage, mais ça tombe comme ça, puisque il nous faut bien partir d’une base solide. D’autant plus qu’ici, il n’est pas question de s’élever vers la connaissance, la vérité, mais bien au contraire de s’en éloigner pour s’enfoncer, jusqu’au niveau - 7. Je n’ose pas imaginer ce qu’il pourrait y avoir en dessous... Et je comprends que la zone rouge se situerait au - 4. Là les risques commencent à devenir sérieux... Si nous rentrions dans une démarche de prévention, nous devrions certainement surveiller de près tous ceux qui auraient atteint ce niveau. Quant à ceux qui sont plus bas...

Je tenais aussi à apporter quelques remarques sur ces différents niveaux de connaissances. L’opinion est en effet une idée, un niveau de la connaissance. Mais d'entrée la question se pose : Que pouvons-nous connaître ? Bien sûr il y a aussi celle-ci : Est-ce que tout cela existe ? , ou bien est-ce que tout cela n’est-il que le fruit de mon imagination ? Personne ne peut répondre... Et pour aller plus loin nous sommes bien obligés de faire le pari que tout cela existe, sinon c’est le fameux solipsisme... J’ai donc fait ce pari. Personnellement, je crois que tout cela existe, comme la plupart d’entre nous d’ailleurs, même ceux qui n’y ont jamais réfléchi.

Partant du postulat que la vérité est inatteignable, nous pouvons dire aussi que toutes nos connaissances ne sont que des croyances. Des croyances diverses certes (opinion, lieu-commun, certitude, conviction, foi, intuition, révélation, etc.) que nous pouvons essayer de classer sur une échelle... Mais une échelle arbitraire.

Personnellement je place l’opinion au niveau 0. Mais il s’agit de mon échelle. Vers le haut je rangerais les certitudes, notamment celles où la science nous autorise à dire " je sais que ", et aussi ce que j’appelle " convictions ". Et au sommet, inatteignable... la vérité (que j’écris parfois avec une majuscule). Mais je le redis, c’est mon échelle, et aussi ce sont mes définitions, c’est à dire les idées que je me suis faites de ces mots "opinion, conviction, vérité...."

Nous savons bien que les mots ne servent qu’à traduire des idées. Il existe différents raisonnements, des justes et des faux, nous serons d’accord. Il existe des phénomènes (illusions) qui peuvent nous tromper, ainsi que des méthodes pour nous tromper, nous serons d’accord également. Il existe aussi différentes logiques, et là justement, celle de ce discours du Califat. Une logique qui nous dépasse totalement, et que nous devons absolument comprendre.



Léon 65, 2016-03-25



Accueil   "Forum des Toupinautes"   Haut de page