La Toupie  >   Toupliographie   >   Révolutions précaires :

 Toupliographie 

La bibliographie de la Toupie

Révolutions précaires :

Essai sur l'avenir de l'émancipation

Patrick Cingolani

Editeur : La Découverte, Paris

Collection : L'horizon des possibles.
2014 - 164 pages - 13 euros*
ISBN-13 : 978-2707181923


Présentation de l'éditeur :

Depuis les années 1980, le mot "précaire" est teinté d'ambivalence. Il désigne en effet à la fois ceux qui subissent les nouveaux modes de fragmentation et de flexibilisation du travail et ceux qui développent des tactiques alternatives de vie et d'emploi. C'est cette double acception que ce livre tente d'analyser. Il faut en effet comprendre, d'une part, que l'expérience du travail non subordonné, notamment chez les travailleurs du savoir et de la culture, les plus touchés par ce phénomène, reconduit la dissymétrie et l'opacité d'un rapport social qui permet d'autant mieux de les exploiter... Et, d'autre part, préserver la part active, positive, de ces pratiques disruptives, dans une période où le processus de précarisation s'étend au-delà des classes populaires et touche les classes moyennes.

Sans nostalgie à l'égard du salariat, comme institutionnalisation de la subordination, ce livre revendique en effet le potentiel émancipateur cette "révolution précaire" et propose de repenser les luttes et le droit du travail à partir de la contestation des nouvelles formes de domination économique et de leurs puissances multipliées d'exploitation. Il cherche ainsi à penser l'avenir de l'émancipation, à comprendre comment les luttes de cette "nouvelle plèbe" peuvent s'articuler à un mouvement ouvrier crispé sur les figures spécifiques du travailleur industriel et du salariat ; à montrer quelles sont les conditions d'émergence de mouvements sociaux à distance des organisations bureaucratiques antérieures ; et à mettre au jour les configurations militantes et syndicales qui agrègent les sociabilités et les solidarités propres à la "vie précaire".


Patrick Cingolani enseigne la sociologie à l'université Paris VII. Dans une perspective proche de celles de Rancière ou d'Arlette Farge, il travaille depuis de nombreuses années sur la pauvreté et le précariat. Il est par ailleurs l'auteur de plusieurs ouvrages portant sur ces questions, notamment La précarité (PUF, "Que sais-je ?", 2011) et La République, les sociologues et la question politique (La Dispute, 2003).




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page