La Toupie  >   Toupliographie   >   Métamorphoses du travail.

 Toupliographie 

La bibliographie de la Toupie

Métamorphoses du travail.

Critique de la raison économique

André Gorz

Editeur : Gallimard, Paris

Première édition en 1988. Collection : Folio essais.
2004 - 438 pages - 9,40 euros*
ISBN-13 : 978-2070315376


Présentation de l'éditeur
Cela ne s'appelait pas encore la "mondialisation libérale", que déjà André Gorz, voilà bientôt vingt ans, en pionnier critique d'une rare intelligence analytique, dénonçait la croyance quasi religieuse que "plus vaut plus", que toute activité - y compris la maternité, la culture, le loisir - est justiciable d'une évaluation économique et d'une régulation par l'argent. Gorz détermine les limites - existentielles, culturelles, ontologiques - que la rationalité économique ne peut franchir sans se renverser en son contraire et miner le contexte socioculturel qui la porte. Le lecteur découvre pourquoi et comment la raison économique a pu imposer sa loi, provoquer le divorce du travail et de la vie, de la production et des besoins, de l'économie et de la société. Pourquoi, sous nos yeux, elle désintègre radicalement la société ; pourquoi nombre d'activités ne peuvent être transformées en travail rémunéré et en emploi, sans être dénaturées dans leur sens.

André Gorz (1923-2007), de son vrai nom Gérard Horst, est un philosophe et journaliste français. Extrêmement discret, il est l'auteur d'une pensée qui oscille entre philosophie, théorie politique et critique sociale. Il est co-fondateur, en 1964 du Nouvel Observateur, sous le pseudonyme de Michel Bosquet, avec Jean Daniel.



(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page