La Toupie  >   Toupliographie   >   La grande transformation

 Toupliographie 

La bibliographie de la Toupie

La grande transformation

Karl Polanyi

Editeur : Gallimard, Paris

Collection : Bibliothèque des sciences humaines.
1983 - 419 pages - 29,50 euros*
ISBN-13 : 978-2070124749


Présentation de l'éditeur
Professeur à Columbia frère du célèbre épistémoIogue, Karl Polanyi est un représentant caractéristique du milieu d'Europe centrale qui a produit Max Weber, Schumpeter, Wittgenstein, Popper, Carnap. Il appartient à cette génération d'intellectuels européens qui se sont sentis acculés à répondre au défi que le phénomène national-socialiste lançait à leurs valeurs et à s'expliquer avec la maladie de leur temps. La "Grande. Transformation", c'est ce qui est arrivé au monde à travers la grande crise économique et politique des années 1930-1945 : c'est-à-dire, Polanyi s'emploie à le montrer, la mort du libéralisme économique. Or ce libéralisme, apparu un siècle plus tôt avec la révolution industrielle, était une puissante innovation, un cas unique dont l'explication, contrairement à ce que soutiennent les marxistes, ne vaut que pour cette société même : une société où le marché autorégulateur, jusque-là élément secondaire de la vie économique, s'est rendu indépendant des autres fonctions. L'innovation consistait essentiellement dans un monde de pensée. Pour la première fois, on se représentait une sorte particulière de phénomènes sociaux, les phénomènes économiques, comme séparés el constituant à eux seuls un système distinct auquel tout le reste du social devait être soumis. On avait désocialisé l'économie, et ce que la grande crise des années trente imposa au monde, c'est une re-socialisation de l'économie.

Présentation dans Wikipédia
La grande transformation est une étude complète de l'histoire du capitalisme, du XVIIIe siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Cet ouvrage décrit les rouages économiques des sociétés industrielles, depuis les prémices des Révolutions industrielles anglo-saxonnes, en réaction au courant de l'école classique (Adam Smith, David Ricardo, Jean-Baptiste Say, ...). Polanyi renouvelle l'approche économique par une réflexion qui sera qualifiée de substantiviste, où il prône l'encastrement de l'économie dans la société.

Selon Karl Polanyi, la révolution industrielle n'a pas été causée seulement par des innovations techniques, mais plutôt sociales telles que le marché libre et l'usine. La mécanisation de la production au sein des usines nécessitait la création d'un marché libre où les marchandises et le travail seraient à la fois disponibles à tout instant et pourraient s'écouler rapidement. De ce fait, la terre, le travail et la monnaie - trois éléments qui sont la "substance de la société"[réf. nécessaire] -, ont été transformés en marchandises circulant sur le marché. Mais ces trois éléments constituent des marchandises fictives : ce ne sont pas des marchandises dans la mesure où une marchandise se définit comme quelque chose qui est en premier lieu produit pour être vendu, ce qui n'est pas le cas de ces trois éléments.

Le marché autorégulateur a permis le "désencastrement" de l'économie et de la technique, leur séparation d'avec la société : les sphères de la production et de la distribution des biens ne sont plus sous le contrôle de la population, ni sous un contrôle politique et social comme dans les sociétés traditionnelles, mais apparaissent aux mains d'intérêts privés en concurrence pour le gain maximum.

Or, cette dérégulation est pour Polanyi utopique ("Entreprise utopique par laquelle le libéralisme économique a voulu créer un système de marché autorégulateur"[réf. nécessaire]), le coût social étant trop important : la société réagit en protégeant ses membres, ce qui entre en contradiction avec les exigences du marché autorégulé. Les aboutissements de cette contradiction sont la montée des protections sociales et inter-étatiques (protectionnisme), la crise des années trente, avec l'effondrement des systèmes monétaires, qui laisse place au nazisme, au fascisme, au stalinisme et au New Deal. Avec cette crise, qui aboutira à la Seconde Guerre Mondiale, Polanyi voit la fin du libéralisme économique et la montée de la bureaucratie comme nouvelle classe responsable de l'économie.

Cet ouvrage lui valut d'être nommé à l'université de Columbia, qu’il quitta en 1953 pour Toronto où il continua son travail jusqu'à sa mort en 1964.


Karl Polanyi, (1886-1964) était un historien de l'économie hongrois. Socialiste influencé par le marxisme, il est connu pour son maître ouvrage "La Grande Transformation".




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page