La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Classes populaires

Tourpilles
Recueil de citations


Classes populaires



"Le projet de construire "un autre monde possible" se décline au pluriel. Il existe un altermondialisme qu'on pourrait qualifier de "mou", qui inspire des prises de position que l'on retrouve aussi bien dans les sociétés opulentes (un certain "écologisme radical") que dans celles de pays pauvres aux abois (avec les fondamentalismes parareligieux ou paraethniques). Un altermondialisme progressiste ne saurait, lui, s'engager dans de telles voies. Même s'il lui faut procéder à une indispensable lecture critique des limites des expériences des gauches contemporaines.
Entre les deux se situerait un altermondialisme dont les partisans se recrutent dans les classes moyennes des pays riches, sont critiques du mode d'existence que propose le capitalisme, parfois un peu nostalgiques du passé lointain, mais peu intéressés par les préoccupations réelles des classes populaires, celles de leur propre pays, et encore plus celles du Sud, où leur altermondialisme "modéré" est souvent incompris."

Samir Amin - 1931-2018 - Quel altermondialisme ? - Le Monde Diplomatique - janvier 2007, page 28

"Les difficultés s'accumulent sur la société française. Précarisées, menacées de déclassement, confrontées au "descenseur social", les classes moyennes et les classes populaires vivent d'autant plus difficilement la crise actuelle qu'elles ont été victimes, depuis plus de deux décennies, d'un phénomène d'éviction des centres vers leurs périphéries. La mutation de la répartition des classes sociales laisse apparaître que ce que l'on avait coutume de définir comme des "fractures sociales" sont aussi peut-être des "fractures spatiales"."
Gaël Brustier et Jean-Philippe Huelin - Recherche le peuple désespérément, 2009, page 32

"Le premier critère ayant joué un rôle crucial dans le déficit de représentativité est celui de la capture du jeu démocratique par les financements privés et une poignée de très favorisés. L'autre aspect important, c'est le manque de démocratie à l'intérieur des partis politiques eux-mêmes. Pendant longtemps, les partis, au moins ceux dits "de gauche", comptaient parmi leurs membres et parmi les candidats qu'ils présentaient aux élections des citoyens issus des classes populaires. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, et cela est en partie dû au fait que le fonctionnement de la très grande majorité des partis est devenu complètement vertical."
Julia Cagé - Amenons la démocratie aux citoyens - Alternatives économiques n°408 janvier 2021

"Le choix de ne s'appuyer, parmi les classes populaires, que sur "les quartiers" a amené la FI [France Insoumise] à laisser s'installer une approche quasi communautariste, proche du modèle anglo-saxon et profondément contraire au républicanisme français. La complaisance des segments gauchistes de la FI à l'égard des thèses indigénistes, le mépris affiché pour les forces de l'ordre, la négation du problème posé par l'islamisme et le refus de regarder en face les défis posés par l'immigration ont produit des ravages dans notre électorat potentiel, faisant apparaître la FI comme la vieille gauche à peine repeinte, coupable du même angélisme, incapable de réalisme et de fermeté."
Djordje Kuzmanovic - Né en 1973 - Pourquoi je quitte la France Insoumise - Marianne, 28 novembre 2018

"Il y a plus de 20% d'ouvriers en France. Mais les "ouvriers" ont disparu, remplacés par les "opérateurs". Ainsi que les classes populaires. Fin du peuple. Il n'y a plus de place pour lui. Or, c'est bien l'une des raisons de l'interminable échec de leur intégration dans la communauté française : la majorité des musulmans de France appartient au peuple. Non aux élites de la finance, de la culture, du pouvoir. C'est en tant que "peuple" qu'ils ne trouvent pas aisément leur place en France, parce qu'il n'y a plus en France de place pour le "peuple"."
Danièle Sallenave - Née en 1940 - dieu.com, 2004

"Nicolas Sarkozy a été élu avec 53% des suffrages, dans le cadre d'un système représentatif autonome et stable, en tant que porteur d'un message à peine subliminal désignant les immigrés, leurs enfants et les pays musulmans comme des problèmes, un ennemi. Son talent particulier est d'avoir réussi à définir un bouc émissaire à usage des classes populaires, tout en enveloppant l'opération de rideaux de fumée à usage des classes supérieures, comme la nomination de Rachida Dati, Rama Yade et Fadela Amara à des postes importants ou honorifiques."
Emmanuel Todd - Né en 1951 - Après la démocratie, 2008



>>> Définition : Classes populaires



Accueil     Citations     Haut de page