La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Ethique

Tourpilles
Recueil de citations


Ethique



"Pas plus que la consommation dont il participe totalement, le loisir n'est une praxis de satisfaction. Du moins il ne l'est qu'en apparence. En fait, l'obsession du bronzage, cette mobilité effarée au fil de laquelle les touristes "font" l'Italie, l'Espagne et les musées, cette gymnastique et cette nudité de rigueur sous un soleil obligatoire, et surtout ce sourire et cette joie de vivre sans défaillance, tout témoigne d'une assignation totale au principe de devoir, de sacrifice et d'ascèse. C'est la "fun-morality" dont parle Riesman, cette dimension proprement éthique du salut dans le loisir et le plaisir, dont nul désormais ne peut se dispenser - sauf à trouver son salut dans d'autres critères d'accomplissement."
Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation, Ed. Denoël, 1970, page 246

"Nos moralistes voudraient bien réduire ce problème de société à un problème de "mentalité". Pour eux, l'essentiel est déjà là, l'abondance réelle est là, il suffit de passer de la mentalité de pénurie à la mentalité d'abondance. Et de déplorer que ce soit si difficile, et de s'effarer de voir surgir des résistances à la profusion. Il n'est pourtant que d'admettre un instant l'hypothèse selon laquelle l'abondance n'est qu'un (ou du moins est aussi) système de contraintes d'un type nouveau pour comprendre aussitôt qu'à cette nouvelle contrainte sociale (plus ou moins inconsciente) ne peut que répondre un type nouveau de revendication libératrice. En l'occurrence, le refus de la "société de consommation", sous sa forme violente et érostratique (destruction "aveugles" de biens matériels et culturels) ou non violente et démissive (refus d'investissement productif et consommatif). Si l'abondance était liberté, alors cette violence serait en effet impensable. Si l'abondance (la croissance) est contrainte, alors cette violence se comprend d'elle-même, elle s'impose logiquement. Si elle est sauvage, sans objet, informelle, c'est que les contraintes qu'elle conteste sont elles aussi informulées, inconscientes, illisibles : ce sont celles mêmes de la "liberté", de l'accession contrôlée au bonheur, de l'éthique totalitaire de l'abondance."
Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation, Ed. Denoël, 1970, page 281

"C'est s'investir d'une supériorité bien abusive que de dire à quelqu'un ce qu'on pense de lui et de ce qu'il fait. La franchise n'est pas compatible avec un sentiment délicat, elle ne l'est même pas avec une exigence éthique."
Emil Cioran - 1911-1995 - De l'inconvénient d'être né, 1973

"La pensée productiviste, portée par l'Occident, a entraîné le monde dans une crise dont il faut sortir par une rupture radicale avec la fuite en avant du "toujours plus", dans le domaine financier, mais aussi dans le domaine des sciences et des techniques. Il est grand temps que le souci d'éthique, de justice, d'équilibre durable, devienne prévalent. Car les risques les plus graves nous menacent. Ils peuvent mettre un terme à l'aventure humaine sur une planète qu'elle peut rendre inhabitable pour l'homme."
Stéphane Hessel - 1917-2013 - Indignez-vous !, 2010, page 20

"Polémiques, faits divers, images-choc, voyeurisme, micro-trottoir, téléréalité. À l'ère du multimédia, nous assistons au triomphe de l'émotion. Le pouvoir médiatique s'impose en faisant vibrer la sensibilité au rythme haletant de stimulations sonores et visuelles qui produisent une véritable addiction collective aux émotions. Le pouvoir politique joue sur les mêmes ressorts. S'il est vrai que l'émotion est le cheval de Troie de la manipulation, cette débauche d'excitations sensorielles soulève des enjeux éthiques majeurs. Quand nos émotions sont dévoyées, ce sont nos jugements de valeur qui se trouvent pervertis."
Pierre Le Coz - Le gouvernement des émotions et l'art de déjouer les manipulations, 2014

"La politique, pour moi, implique la création puis l'action d'un État. Sans État, toute politique est au futur et devient plus ou moins une éthique."
André Malraux - 1901-1979

"Si la liberté d'expression c'était simplement la liberté de dire ce qui va faire consensus et plaire à tout le monde, ce serait assez limité comme conception. Si nous entrons dans une éthique de responsabilité, nous grignotons peu à peu sur nos valeurs."
Fleur Pellerin - née en 1973 - sur France Info, 6 février 2015

"La seule forme authentique de l'athéisme c'est, dans la théorie, la philosophie rationnelle et critique qui refuse toute prétention de fonder la vie sur des absolus; et dans la pratique une éthique pragmatique (donc sceptique), régulatrice du désir dans la relation à soi et aux autres en vue de réduire le risque de violence, d'accroître l'autonomie et la solidarité précisément humaine en ce qu'elle fait du désir et de ses ambivalences et contradictions l'essence de l'homme."
Sylvain Reboul - Débat avec Pascal Jacob

"L'éthique, c'est l'esthétique du dedans."
Pierre Reverdy - 1889-1960 - Le Livre de mon bord, 1948

"L'invasion du Capitole n'est-elle pas le résultat logique de toutes ces années où l'algorithme de Facebook a favorisé les thèses extrémistes ?
Il faut donc bien distinguer deux types de responsabilité des plates-formes : celles-ci doivent identifier et traiter avec diligence les contenus illicites, donc faire la police chez elles. Mais les plates-formes orientent aussi, par leurs algorithmes de gestion, l'attention, l'information et le jugement de milliards d'individus. Il faut donc envisager et définir une responsabilité éthique et civilisationnelle inhérente aux procédés des plates-formes et non à leurs utilisateurs."

Blanche Segrestin - Réseaux sociaux : vers un devoir de vigilance ?, Alternatives Economiques, n°412, Mai 2021

"Toute activité orientée selon l'éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées : l'éthique de responsabilité ou l'éthique de conviction."
Max Weber - 1864-1920



>>> Définition : Ethique



Accueil     Citations     Haut de page