La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Philosophie > 1/2

Tourpilles
Recueil de citations


Philosophie

Page 1 / 2



"Il avait appris d'un politique philosophe, que les grandes places sont comme les rochers escarpés, qu'il n'y a que les aigles et les reptiles qui y parviennent."
Jean le Rond d'Alembert - 1717-1783 - Eloges, abbé de Choisy

"Un peuple sans superstition serait philosophe, et les philosophes ne veulent jamais obéir."
Giovanni Casanova - 1725-1798 - Histoire de ma vie

"L'orgueil philosophique est le plus stupide de tous. Si un jour par miracle la tolérance s'instaure parmi les hommes, les philosophes seront les seuls à ne pas en vouloir et à ne pas en bénéficier. C'est qu'une vision du monde ne peut pas s'accorder avec une autre vision, ni l'admettre, encore moins la justifier. Être philosophe, c'est croire que vous êtes le seul à l'être, que personne d'autre ne peut avoir cette qualité. Seuls les fondateurs de religions ont une mentalité pareille. Construire un système, c'est de la religion en plus bête."
Emil Cioran - 1911-1995 - Carnets 1957-1972, 19 juin 1966

"La révolution féminine doit maintenant compléter la révolution prolétaire, comme celle-ci consolida la révolution bourgeoise, émanée d'abord de la révolution philosophique."
Auguste Comte - 1798-1857- Catéchisme positiviste - 1852

"Au sens philosophique, le matérialisme est d'abord une ontologie - une théorie de l'être - ou une conception du monde. C'est la doctrine qui affirme qu'il n'y a d'être(s) que matériel(s) : le matérialisme est un monisme physique. A ce titre, il se définit surtout par ce qu'il exclut : être matérialiste, c'est penser qu'il n'existe ni monde intelligible, ni dieu transcendant, ni âme immatérielle. Ce n'est pas pour autant renoncer aux valeurs ou aux biens spirituels. (...) Etre matérialiste, pour les modernes, c'est d'abord reconnaître que c'est le cerveau qui pense, et en tirer toutes les conséquences."
André Comte-Sponville - né en 1952 - Comment peut-on être matérialiste ? Comment peut-on être humaniste ?, 1998

"L'athéisme n'est ni une philosophie, ni une religion. Certains athées sont humanistes. D'autres non. Certains sont de droite, d'autres de gauche... Les athées n'ont, par principe, pas à être d'accord entre eux sur des convictions positives. Alors que les chrétiens sont d'accord sur les dogmes du christianisme et les musulmans sur les grandes bases de l'islam, la seule chose qui unisse les athées, c'est cette conviction purement négative de ne croire en aucun Dieu."
André Comte-Sponville - né en 1952 - francetvinfo.fr, 25/01/2015

"Toute société qui n'est pas éclairée par des philosophes est trompée par des charlatans."
Condorcet - 1743-1794

"Ce qui caractérise le philosophe et le distingue du vulgaire, c'est qu'il n'admet rien sans preuve, qu'il n'acquiesce point à des notions trompeuses et qu'il pose exactement les limites du certain, du probable et du douteux."
Denis Diderot - 1713-1784 - Lettre à Sophie Volland - 26 septembre 1762

"Hâtons-nous de rendre la philosophie populaire. Si nous voulons que les philosophes marchent en avant, approchons le peuple du point où en sont les philosophes."
Denis Diderot - 1713-1784 - De l'interprétation de la nature

"Réalisme naïf en philosophie : les individus sont convaincus que leur point de vue est bien pensé et que ceux qui ne le partagent pas finiront par accéder à la vérité via une réflexion et une ouverture d'esprit suffisante."
Rolf Dobelli - L'art de bien agir : 52 voies sans issues qu'il vaut mieux laisser aux autres..., 2013

"Il faut à la fois rire, vivre en philosophe, diriger sa propre maison, et encore nous servir de tout ce qui nous est propre, et ne jamais cesser de prononcer les formules issues de la droite philosophie."
Epicure - 341-270 avant notre ère - Sentences vaticanes

"Soyez philosophe; mais, au milieu de toute votre philosophie, soyez toujours un homme."
David Hume - 1711-1776 - Enquête sur l'entendement humain, 1748

"Rien ne paraît plus surprenant à ceux qui contemplent les choses humaines d'un oeil philosophique, que de voir la facilité avec laquelle le grand nombre est gouverné par le petit, et l'humble soumission avec laquelle les hommes sacrifient leurs sentiments et leurs penchants à ceux de leurs chefs. Quelle est la cause de cette merveille ? Ce n'est pas la force ; les sujets sont toujours les plus forts. Ce ne peut donc être que l'opinion. C'est sur l'opinion que tout gouvernement est fondé, le plus despotique et le plus militaire aussi bien que le plus populaire et le plus libre."
David Hume - 1711-1776 - Essais politiques



>>> Page 2 des citations : Philosophie



Accueil     Citations     Haut de page