La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Propriété > 2/2

Tourpilles
Recueil de citations


Propriété

Page 2 / 2



"La suppression du capitalisme et de la propriété privée ne pourra pas s'effectuer dans un seul pays. [...] Le régime socialiste mettra fin à l'inégalité entre les hommes, à l'exploitation de l'homme par l'homme, à l'oppression d'un peuple par un autre ; il libérera la femme de l'assujettissement à l'homme ; il ne tolérera plus les persécutions religieuses, les délits d'opinion"
Rosa Luxemburg - 1870-1919 - Ce que nous voulons, 1906

"Tant que le droit de propriété sera le fondement de l'édifice social, la classe la plus nombreuse et la plus estimable n'aura en partage que disette, tourments et désespoir."
Thomas More - 1478-1535 - Utopia

"L'argent, le pouvoir, les honneurs, la jouissance, la puissance, la domination, la propriété c'est pour eux, une poignée, l'élite ; pour les autres, le peuple, les petits, les sans-grade, la pauvreté, l'obéissance, le renoncement, l'impuissance, la soumission, le mal-être suffisent..."
Michel Onfray - né en 1959 - Les Deux violences, 27 mars 2003

"Je prétends que ni le travail, ni l'occupation, ni la loi ne peuvent créer la propriété ; qu'elle est un effet sans cause : suis-je répréhensible ? Que de murmures s'élèvent !
- La propriété, c'est le vol ! Voici le tocsin de 93 ! Voici le branle-bas des révolutions ! ..."

Pierre-Joseph Proudhon - 1809-1865 - Qu'est-ce que la propriété ? - 1840

"La propriété et la royauté sont en démolition dès le commencement du monde ; comme l'homme cherche la justice dans l'égalité, la société cherche l'ordre dans l'anarchie."
Pierre-Joseph Proudhon - 1809-1865 - Qu'est-ce que la propriété ? - 1840

"Jamais financier ne s'est dit : "C'est assez ! Je ne veux plus de millions !" Et même s'il avait la sagesse de modérer ses voeux, le milieu dans lequel il se trouve travaillerait pour lui : les capitaux continuent d'enfanter des revenus comme des mères Gigogne. Dès qu'un homme est nanti d'une autorité quelconque, il veut en user et sans contrôle ; il n'est geôlier qui ne tourne sa clé dans la serrure avec un sentiment glorieux de sa toute puissance, d'infime garde-champêtre qui ne surveille la propriété des maîtres avec une haine sans borne contre le maraudeur ; de misérable huissier qui n'éprouve un souverain mépris pour le pauvre diable auquel il fait sommation."
Elisée Reclus - 1830-1905 - Evolution & Révolution, 2008, page 73

"La première loi sociale est donc celle qui garantit à tous les membres de la société les moyens d'exister ; toutes les autres sont subordonnées à celle-là ; la propriété n'a été instituée ou garantie que pour la cimenter ; c'est pour vivre d'abord que l'on a des propriétés. Il n'est pas vrai que la propriété puisse jamais être en opposition avec la subsistance des hommes."
Maximilien de Robespierre - 1758-1794 - Discours à la Convention nationale sur les subsistances, 2 décembre 1792

"Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la vie civile."
Jean-Jacques Rousseau - 1712-1778 - Discours sur l'inégalité, 1755

"Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne."
Jean-Jacques Rousseau - 1712-1778 - Discours sur l'inégalité, 1755

"Il faut bien distinguer la liberté naturelle qui n'a pour bornes que les forces de l'individu, de la liberté civile qui est limitée par la volonté générale, et la possession qui n'est que l'effet de la force ou le droit du premier occupant, de la propriété qui ne peut être fondée que sur un titre positif."
Jean-Jacques Rousseau - 1712-1778 - Du Contrat Social I,8, 1762

"Par la nature du droit de propriété, il ne s'étend point au-delà de la vie du propriétaire, et à l'instant qu'un homme est mort, son bien ne lui appartient plus."
Jean-Jacques Rousseau - 1712-1778 - Discours sur l'économie politique, 1755

"La dernière ressource de la bourgeoisie est le fascisme, qui remplace les critères historiques et sociaux par des normes biologiques et zoologiques de façon à se libérer de toute restriction dans la lutte pour la propriété capitaliste."
Léon Trotski - 1879-1940 - Leur morale et la nôtre, page 122

"Les services publics et les acquis sociaux, arrachés de haute lutte par des générations d'ouvriers et d'employés, ne résultent pas d'une grâce providentielle. Ils ne sont pas la propriété de l'État. Ils appartiennent à l'ensemble des citoyens."
Raoul Vaneigem - né en 1934 - Modestes propositions aux grévistes, 2004

"La théorie des droits naturels de propriété fait de l'effort productif d'un individu autosuffisant et isolé, la base de la propriété qu'on lui attribue. Ce faisant elle oublie qu'il n'y a ni isolement ni auto-suffisance de l'individu. Toute la production est, en fait, une production grâce à la communauté, et la richesse n'est telle qu'en société."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - The American Journal of Sociology, novembre 1898

"L'émergence d'une classe oisive coïncide avec les débuts de la propriété [.] Avec le temps, l'activité industrielle évincera peu à peu l'activité prédatrice. Les occasions de montrer physiquement sa vaillance se feront plus rares, ce qui augmentera l'importance de la preuve indirecte de cette vaillance : la propriété."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899

"Du moment où la propriété fonde l'estime populaire, elle devient non moins indispensable à ce contentement de soi que nous appelons amour-propre. Dans toute société où chacun détient ses propres biens, il est nécessaire à l'individu, pour la paix de son esprit, d'en posséder une certaine quantité, la même que possèdent ceux de la classe où on a coutume de se ranger ; et quelle énorme satisfaction que de posséder quelque chose de plus !"
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899



>>> Retour page 1 des citations : Propriété



Accueil     Citations     Haut de page