La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Santé

Tourpilles
Recueil de citations


Santé



"Le néolibéralisme vise à détruire l'Etat sociale, la main gauche de l'Etat (dont il est facile de montrer qu'il est le garant des intérêts des dominés, démunis culturellement et économiquement, femmes, ethnies stigmatisées, etc.) Le cas le plus exemplaire est celui de la santé que la politique néo-libérale attaque par les deux bouts, en contribuant à l'accroissement du nombre des maladies (à travers la corrélation entre la misère, causes structurales - et la maladie : alcoolisme, drogue, délinquance, accident du travail, etc.) et en réduisant les ressources médicales, les moyens de soigner (c'est l'exemple de la Russie, où l'espérance de vie a baissé de 10 ans en 10 ans ! - de l'Angleterre)."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Contre-feux 2, 2001

"Si les 1% des Américains les plus riches se partagent un cinquième des revenus du pays - un record historique -, le salaire médian a quasiment stagné entre 2000 et 2007 (+0,1% par an)... C'est moins la consommation qui a grimpé trop haut que les salaires qui sont descendus trop bas, contraignant à emprunter pour se loger, éduquer les enfants ou se soigner (les tarifs des assurances-santé, par exemple, ont flambé). De plus, les grosses fortunes et les grands groupes ont choisi d'investir ailleurs au détriment du potentiel industriel, obligeant à importer plus et à exporter moins, d'où les déficits.
En fait, l'Amérique du haut s'enrichit et pousse celle du bas vers les institutions de crédit afin d'éviter de payer des salaires décents."

Martine Bulard - Pékin, mont-de-Piété de l'Amérique, Manière de voir n°102, Décembre 2008, page 72

"Voici ce que le réchauffement de la planète va transformer : la sécurité personnelle et la santé, l'accès à l'alimentation, à l'eau et à la médecine, l'équilibre géopolitique et stratégique, la cohésion sociale et la paix elle-même. Dans ses conditions, pourrions-nous s'il vous plaît, cesser de parler des "générations futures" ? Avec l'accélération du changement du climat, nous parlons de notre propre génération, ici et maintenant. Nous devrions d'ailleurs cesser de parler. Il faut hurler. Jusqu'à présent, les dirigeants ne nous ont pas entendus."
Susan George - Leurs crises, nos solutions, 2010, page 238

"Souvenons-nous de tous les effets démontrables des très fortes inégalités : diminution de l'espérance de vie, problèmes de santé, maladies mentales, criminalité en hausse, populations carcérales en augmentation, etc. Tous ces phénomènes sont les signes d'une montée vers le chaos. Chaque ajout d'un grain de sable d'injustice conduira - à un moment imprévisible - au cataclysme social et à l'effondrement."
Susan George - Leurs crises, nos solutions, 2010, page 357

"Les spécialistes peuvent bien faire de savants calculs pour mesurer le coût et les conséquences pour l'économie d'un programme d'amélioration de la santé publique, de même ils peuvent évaluer l'impact d'un programme d'exploration de la planète Mars, mais c'est au citoyen de définir les priorités entre ces projets."
Albert Jacquard - 1925-2013 - Mon utopie, 2006

"La proposition de baisse de la consommation matérielle peut sembler provocante dans le bain idéologique dans lequel nous sommes plongés. Mais, aujourd'hui, l'augmentation de la consommation matérielle globale n'est plus associée à une augmentation du bien-être collectif - elle entraîne au contraire une dégradation de ce bien-être. Une civilisation choisissant la réduction de la consommation matérielle verra par ailleurs s'ouvrir la porte d'autres politiques. Outillée par le transfert de richesses que permettra la réduction des inégalités, elle pourra stimuler les activités humaines socialement utiles et à faible impact écologique. Santé, éducation, transports, énergie, agriculture sont autant de domaines où les besoins sociaux sont grands et les possibilités d'action importantes. Il s'agit de renouveler l'économie par l'idée de l'utilité humaine plutôt que la satisfaction individuelle. Face à la crise écologique, il nous faut consommer moins pour répartir mieux. Afin de mieux vivre ensemble plutôt que de consommer seuls."
Hervé Kempf - Comment les riches détruisent le monde, Manière de voir n°99, Juin-Juillet 2008

"La désobéissance civile implique en effet la défense d'un intérêt qui dépasse l'intérêt strictement individuel de celui qui la pratique. Elle tire sa légitimité du fait qu'elle affirme défendre justement l'intérêt général contre des pratiques, une politique, des lois qui le contrediraient. Ce bien commun, c'est l'ensemble des richesses (l'eau, l'air...) et des droits (l'éducation, la santé, la culture...) qui doivent échapper à toute logique d'appropriation privée comme d'échange marchand."
Xavier Renou - Petit manuel de désobéissance civile, 2009, page 35

"En ce début de siècle, le capitalisme productivisme et financier est condamné, mais il ne le sait pas encore. Sa bonne santé apparente est spectaculaire et insolente. Il règne en maître sur la production des produits et services, sur la diffusion d'une culture mondialisée et a réussi à déconnecter le monde financier de l'économie réelle. Pourtant, des signes annonciateurs de sa fin commencent à apparaître : épuisement des ressources naturelles, dérèglement climatique, montée en puissance des inégalités, dégradation des conditions de vie sur terre, pollution de l'eau, de l'air et du sol, replis communautaires et religieux.
Reprendre le combat des idées et du projet de société, lutter contre l'idéologie dominante pour laquelle croissance matérielle, épanouissement par la consommation et centralité de la valeur travail est l'horizon indépassable : voilà le socle, l'accord minimum qui permet à ceux qui partagent ce constat de nous rejoindre pour construire les fondations d'un alterdéveloppement."

Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz, 2008, page 156



Accueil     Citations     Haut de page