La Toupie  >  Dictionnaire  >  Humilité

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Humilité


"L'homme humble ne se croit pas inférieur aux autres : il a cessé de se croire supérieur. Il n'ignore pas ce qu'il vaut, ou peut valoir : il refuse de s'en contenter."
André Comte-Sponville - né en 1952 - Dictionnaire philosophique, 2001


Définition d'humilité


Etymologie : du latin humilitas, ce qui est bas physiquement, humilité, modestie, dérivé de humilis, bas, près du sol, de caractère humble, effacé, modeste, lui-même dérivé de humus, terre, sol.

Sens 1

L'humilité est l'attitude qui consiste à avoir une conscience réaliste de ses propres limites et faiblesses et à refouler volontairement toute attitude d'orgueil ou de suffisance. Elle est considérée comme une qualité par opposition à l'orgueil, et comme une vertu dans les religions monothéistes.
Exemples : pratiquer l'humilité, reconnaître ses erreurs avec humilité.
Synonymes : modestie, simplicité.
Antonymes : orgueil, prétention, arrogance, infatuation, gloriole, immodestie, suffisance, superbe (substantif féminin).

"L'homme humble ne se croit pas inférieur aux autres : il a cessé de se croire supérieur. Il n'ignore pas ce qu'il vaut, ou peut valoir : il refuse de s'en contenter."
André Comte-Sponville - Dictionnaire philosophique, 2001
La modestie est une "démonstration" d'humilité. Elle peut être de circonstance, comme la fausse modestie, émanant d'une personne qui en est dépourvue.

Sens 2

L'humilité est aussi une grande déférence à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose. Elle peut être affectée et ostentatoire.
Exemple : une humilité servile.
Synonymes : déférence, respect, soumission, componction, obséquiosité.
Antonyme : Arrogance.

Sens 3

Par extension, c'est le caractère de ce qui est humble, modeste, de peu d'envergure.
Exemple : l'humilité de son origine.
Synonymes : modeste, sans prestige.


En toute humilité : aussi humblement que possible.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page