La Toupie  >  Textes  >  Les Patrons

Les Patrons



Pour une fois c'est pas coutume
Je chante les gavés de thunes
Sans façon
Les prédateurs du genre humain
N'leur en déplaise valent bien
Un'chanson
Eux qui ne pensent qu'à amasser
Et qui n'en ont jamais assez
Quels gloutons !
Mais qui sont donc ces cannibales
Allez question à mille balles
Aux Patrons !
Mais là motus bouche cousue
N'aim'pas parler d'leurs revenus
Les patrons...

Pas ceux qui risquent leurs trois guenilles
Pour un profit de pacotille
Ah ça non !
Mais cette race de grands seigneurs
Qui s'enrichissent à la sueur
D'autres fronts...
S'ils le pourraient, ils payeraient
Leurs salariés à coups de fouet
De bâton
Mais il leur reste le chômage
Sur un air de petit chantage
Attention...
Mais là motus bouche cousue
N'aim'pas parler d'leurs coups tordus
Les patrons...

Nous font le coup d'la concurrence
A tour de bras nous la balancent
Pour dir'non !
Quand c'est eux-mêmes qui l'organisent
Via des filiales toutes soumises
En jupons !
Ils revendiquent la liberté
Celle des loups en vérité
C'est si bon
La bav'leur vient sur les babines
Elle est exquise la chair divine
Des moutons !
Mais là motus bouche cousue
N'aim'pas parler d'leur corps repus
Les patrons !

Entendez-les crier famine
Replets hilares et bonne mine
Dans le ton
Pour vous prier pas de figure
D'serrer d'un cran votre ceinture
D'pantalon
Leurs collabos leurs garde-chasse
Z'ont tous la gueul'd'premier de classe
Plein d'boutons
Tienn'le crachoir car comment faire
Quand on empoche pour se taire
Des millions...
Mais là motus bouche cousue
N'aim'pas parler d'leurs torche-culs
Les patrons...

Y a plus d'Zola plus de Voltaire
Pour les damnés de cette Terre
D'Aragon
Z'ont bâillonné tous les Gavroche
Pour mieux s'en mettre plein les poches
Les félons !
Tant ils chérissent leurs pays
Délocalisent pour un profit
En béton !
J'suis libéral ces déserteurs
Qu'on leur offre la Légion d'Honneur
Au veston !
Mais là motus bouche cousue
N'ai'pas parler de leur vertu
Les patrons !

Pour une fois c'est pas coutume
J'ai chanté les gaves de tunes
Sans façon
Mais qui sont donc ces cannibales
Allez question à mille balles
Aux patrons
Pas ceux qui risquent leurs trois guenilles
Pour un profit de pacotille
Ah ça non !
Mais cette race de grands seigneurs
Qui s'enrichissent à la sueur
D'autres fronts...
Mais là motus bouche cousue
N'aim'pas parler de leur vertu
Les patrons...


JCS 33, 13/03/2017



Accueil     Textes     Haut de page