La Toupie  >   Forum des Toupinautes   >   Pour une planification de l'économie

 Le forum
des Toupinautes


Pour une planification de l'économie

(Conséquence de la crise du Covid-19)


Denis_B - 2020-05-01 - 19:12



(Ce texte est extrait du forum : Crise sanitaire du Covid-19)


Dans l'économie capitaliste le bénéfice représente la part que l'entrepreneur prélève sur le coût d'un bien ou d'un service pour assurer sa commercialisation. En principe c'est lui qui prend le risque, alors que le prolétaire se contente de vendre sa force de travail ou sa production, dans le cas d'un paysan. Dans la pratique, l'entrepreneur minimise et reporte le risque via la paupérisation croissante des prolétaires.

Le risque est relativement maîtrisé dans une économie en croissance et le bénéfice supportable pour mes prolétaires en échange d'avancées sociales. Dans le capitalisme post industriel lorsque la production dépasse la consommation et que la concurrence devient beaucoup vive, la paupérisation s'accroît et l'entrepreneur a de plus en plus recours au marketing et à la publicité. Parallèlement la spéculation se développe.

Le néo-libéralisme stipule que le marché peut s'autoréguler en toutes circonstances. Or toutes les grandes crises du capitalisme ont montré que ce n'était pas le cas, il a fallu chaque fois l'intervention du politique pour résoudre la crise. Mais chaque fois, le politique a rendu la main au marché et a ainsi semé la graine de la prochaine crise.

La crise du Covid19 a montré que l'économie pouvait faire preuve d'une certaine capacité d'adaptation rapide, et s'orienter vers des productions réellement nécessaires même si certains songe déjà à préparer un retour à la situation antérieure.

Il est temps, et c'est l'occasion de sortir du néo-libéralisme et il appartient au politique de ne pas rendre la main au marché lors du déconfinement. Pour un retour à la planification La planification économique s'est montrée très utile à partir de 1946 pour gérer la sortie de la guerre et la période de reconstruction, elle s'est avérée efficace jusqu'à qu'elle soit supplantée par le néo-libéralisme à la fin des 30 glorieuses. Elle s'est avérée moins utile face à la consommation de masse, mais avec l'arrivée de la surconsommation elle redevient particulièrement nécessaire.

La planification est écologique parce qu'elle oriente vers des productions utiles et limite ainsi les gaspillages. Elle évite le recours intensif au marketing et à la publicité.

Il n'est pas question d'avoir recours à une planification de type soviétique, mais à une planification participative et négociée. Selon les secteurs d'activité, cette planification doit pouvoir être décentralisée.



Denis_B, 2020-05-01


Accueil   Forum   Haut de page