La Toupie  >  Biographies   >  Pierre-Joseph Proudhon

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Pierre-Joseph Proudhon


Théoricien socialiste français

1809 - 1865




Biographie de Pierre-Joseph Proudhon


Originaire de Besançon, ayant un esprit indépendant assoiffé de connaissance, Pierre-Joseph Proudhon gagne sa vie comme ouvrier typographe tout en poursuivant ses études grâce à une bourse. Il exerce divers métiers dont la gestion d'une imprimerie.

Pierre-Joseph Proudhon, qui a des idées socialistes et révolutionnaires, s'intéresse à la politique. Il publie en 1840 "Qu'est-ce que la propriété ?" et, en 1846, son ouvrage le plus important "Le Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère" qui font de lui un théoricien du socialisme. Il correspond avec Karl Marx et le rencontre à Paris.

En 1847, Pierre-Joseph Proudhon s’installe définitivement à Paris où il devient journaliste politique. Il participe à la Révolution de 1848 et est élu député socialiste de la Constituante. Les quatre journaux auxquels il participe sont tous condamnés et supprimés. Critiquant la politique du gouvernement de la IIième République, Proudhon cherche à promouvoir une réforme du crédit et tente sans succès de mettre en place "La Banque du peuple". Il est incarcéré de 1849 à 1852 pour délit de presse (offense au Président de la République).

Sous le second Empire, il doit s'exiler en Belgique après la publication de son livre "Nouveaux Principes de philosophie pratique" (1858). Amnistié en 1860, il revient en France et, face aux contradictions de l'économie (comme le machinisme allégeant le travail de l'ouvrier, mais provoquant du chômage), il considère que la révolution est vaine et propose une autre voie, l'anarchisme. Pour lui, la liberté individuelle doit être défendue contre toutes les forces dominantes : Église, Etat et toute forme de dictature. L'individu ne doit jamais être sacrifié à l'intérêt général ou la justice sociale.

Opposé au collectivisme autoritaire de Marx, Proudhon défend un libéralisme individualiste. Rejetant autant le socialisme utopique que le capitalisme, il propose la voie du socialisme scientifique, prenant la forme de l'anarchie positive ou du fédéralisme autogestionnaire dont il est considéré comme le père.

Malgré son isolement, Proudhon a exercé une grande influence sur les milieux ouvriers et intellectuels.

Principales oeuvres :
  • Qu'est-ce que la propriété? (1840)
  • Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère (1846)
  • Le manuel du spéculateur à la bourse (1853)
  • De la justice dans la révolution et dans l'Eglise (1858)
  • La Guerre et la Paix (1861)
  • De la capacité politique des classes ouvrières (1865)
  • Du principe fédératif et de la nécessité de reconstituer le parti de la révolution (1863)
  • Correspondances (1875)


Accueil     Biographies     Haut de page