La Toupie  >  Dictionnaire  >  Fédéralisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Fédéralisme




Définition de fédéralisme


Etymologie : du latin foederatio, alliance, lien, pacte, traité, dérivé de foedus, traité, alliance, pacte, convention, accord particulier, union.

Le fédéralisme est un mode d'organisation dans laquelle chacun des membres dispose d'une large autonomie et délègue certains de ses pouvoirs à un organisme central, dit fédéral. Les membres participent collectivement et non individuellement aux décisions. Le fédéralisme s'applique aussi bien à des Etats qu'à des groupements ou associations (ex : syndicats, partis politiques, mutuelles...).

Dans le cas d'un Etat, les compétences législatives, juridiques et administratives sont partagées entre un gouvernement fédéral et des gouvernements de collectivités ou d'Etats fédérés. Exemple : Etats-Unis d'Amérique, République Fédérale d'Allemagne, Confédération Helvétique, Fédération de Russie, Belgique, Inde...

Si Montesquieu a vu dans les cités la Grèce antique une forme de fédération, c'est en 1291 qu'est apparue la première forme moderne de fédéralisme lorsque plusieurs cantons suisses ont conclu un pacte défensif, à l'origine de la Confédération Helvétique.

Le fédéralisme dit "hamiltonien" se limite à la théorie de l'Etat fédéral.

Le fédéralisme intégral ou global est une philosophie politique (Alexandre Marc et Eddy Onix), inspirée des écrits de Pierre-Joseph Proudhon, du syndicalisme révolutionnaire et du christianisme social. Il est basé sur la subsidiarité, l'autonomie, la participation et la coopération. En remettant en cause l'Etat-nation, il s'oppose ainsi au jacobinisme et au nationalisme.

Le fédéralisme mondial a pour objectif une gouvernance globale du monde, voire un gouvernement mondial, fonctionnant selon les principes du fédéralisme.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page