La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Cause, Causalité

Tourpilles
Recueil de citations


Cause, Causalité

(hors expressions "à cause de" et "mettre en cause")



"Quoique notre esprit ne puisse pas comprendre en soi le rapport de causalité qui existe entre les phénomènes et la matière, la science exige que nous admettions la nécessité d'un déterminisme dans cette causalité."
Claude Bernard - 1813-1878 - Principes de médecine expérimentale, 1867

"La société de croissance n'est pas soutenable, et le "développement durable" n'est qu'un gadget à ranger sur le rayon des tartes à la crème. Ce n'est pas l'adjectif "durable" ou "soutenable" qui est en cause, mais la notion même de développement. C'est évidemment sur ce point que la notion de décroissance est extrêmement choquante puisqu'elle sous-entend qu'il y aurait un "au-delà du développement", idée presque impensable qui remet en question tout l'imaginaire occidental, fondé sur une croyance aveugle dans le mythe du progrès depuis plus de deux siècles."
Jean-Claude Besson-Girard - La décroissance, un nouveau romantisme révolutionnaire, Journal Libération, 2 mars 2007

"Le néolibéralisme vise à détruire l'Etat sociale, la main gauche de l'Etat (dont il est facile de montrer qu'il est le garant des intérêts des dominés, démunis culturellement et économiquement, femmes, ethnies stigmatisées, etc.) Le cas le plus exemplaire est celui de la santé que la politique néo-libérale attaque par les deux bouts, en contribuant à l'accroissement du nombre des maladies (à travers la corrélation entre la misère, causes structurales - et la maladie : alcoolisme, drogue, délinquance, accident du travail, etc.) et en réduisant les ressources médicales, les moyens de soigner (c'est l'exemple de la Russie, où l'espérance de vie a baissé de 10 ans en 10 ans ! - de l'Angleterre)."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Contre-feux 2, 2001

"[Les travailleurs pauvres] Plusieurs causes expliquent ce phénomène (faiblesse des salaires, essor du temps partiel et fractionnement des emplois), mais un élément structurel majeur le met en perspective : la tertiarisation du prolétariat. En effet, ce nouveau prolétariat des services constitue une immense armée de réserve apparue avec la désindustrialisation de notre pays; ils sont devenus les soutiers de l'économie mondialisée."
Gaël Brustier et Jean-Philippe Huelin - Recherche le peuple désespérément, 2009, page 63

"Je n'ai pas une assez haute idée de l'humanité en général et de moi-même en particulier pour imaginer qu'un Dieu ait pu nous créer. Cela ferait une bien grande cause, pour un si petit effet ! Trop de médiocrité partout, trop de bassesse, trop de misère, comme dit Pascal, et trop peu de grandeur."
André Comte-Sponville - Né en 1952 - Pensées sur l'athéisme, 1999

"Les médias adorent relayer ces grandes causes associant tout et chacun sans déranger rien ni personne. Le consensus "humanitaire" a la même utilité que les "débats" entre journalistes. Ils brassent du vent pour détourner l'orage."
Serge Halimi - Né en 1955 - Les nouveaux chiens de garde, 2005

"Si quelque chose semble devoir rabaisser l'homme au-dessous de la bête, c'est sans doute la guerre. Les lions et les tigres ne combattent que pour satisfaire leur faim ; l'homme est le seul animal qui, de gaieté de coeur et sans cause, vole à la destruction de ses semblables, et se félicite d'en avoir beaucoup exterminés."
Paul-Henri, baron d'Holbach - 1723-1789 - La morale universelle

"Les guerres ont toutes sortes de prétextes, mais n'ont jamais qu'une cause : l'armée. Otez l'armée, vous ôtez la guerre."
(Victor Hugo - 1802-1885 - Actes et paroles

"Le complotisme correspond à un système mental ; il offre une relecture des événements sur la base d'une démarche a priori hypercritique (coïncidences bizarres, contradictions dans la "version officielle", etc.) mais qui aboutit à la conclusion que tout est truqué par des manipulateurs tout-puissants (services gouvernementaux, sociétés secrètes). Le problème de cette pseudo-explication est qu'un trucage de cette ampleur impliquerait beaucoup trop de monde, des milliers de complices parfaits et qui gardent le silence des années. [.]
Plus généralement, "tout" ne peut avoir une cause unique, elle-même réductible à la volonté d'une minorité."

François-Bernard Huyghe - né en 1951 - La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 84, mai-juin 2016

"Ce n'est pas seulement l'intérêt qui fait s'entre-tuer les hommes. C'est aussi le dogmatisme. Rien n'est aussi dangereux que la certitude d'avoir raison. Rien ne cause autant de destruction que l'obsession d'une vérité considérée comme absolue. Tous les crimes de l'histoire sont des conséquences de quelque fanatisme. Tous les massacres ont été accomplis par vertu, au nom de la religion vraie, du nationalisme légitime, de la politique idoine, de l'idéologie juste ; bref au nom du combat contre la vérité de l'autre, du combat contre Satan."
François Jacob - 1920-2013 - Le jeu des possibles, 1981

"Ce ne sont pas les idées de la science qui engendrent les passions, ce sont les passions qui utilisent la science pour soutenir leur cause."
François Jacob - 1920-2013 - Le jeu des possibles, 1981

"[Le premier véritable athée :] Et il me plait que cette généalogie de l'athéisme philosophique procède d'un prêtre : l'Abbé Meslier, saint, héros et martyr de la cause athée enfin repérable..."
Michel Onfray - né en 1959 - Traité d'athéologie, 2005

"Je prétends que ni le travail, ni l'occupation, ni la loi ne peuvent créer la propriété ; qu'elle est un effet sans cause : suis-je répréhensible ? Que de murmures s'élèvent !
- La propriété, c'est le vol ! voici le tocsin de 93 ! Voici le branle-bas des révolutions ! ..."

Pierre-Joseph Proudhon - 1809-1865 - Qu'est-ce que la propriété ?, 1840

"Un pacifiste est un homme qui n'a pas encore rencontré une cause qui le mette en posture de combat."
Jean Rostand - 1894-1977 - Carnet d'un biologiste, 1959

"Les hommes se trompent en ce qu'ils pensent être libres et cette opinion consiste en cela seul qu'ils sont conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés."
Baruch Spinoza - 1632-1677 - L'Ethique, Livre II, 1677

"Ce qui est vrai, c'est qu'à partir de la Réforme la diffusion progressive de la capacité à lire et à écrire a entraîné l'éclosion effectivement irrésistible de la démocratie. L'écrit fut d'abord le privilège des prêtres, puis celui des marchands, des nobles et des artisans, avant de s'étendre enfin aux ouvriers et aux paysans. Le processus même d'alphabétisation donne le sentiment que naît un monde où tous les groupes sociaux, tous les individus ont quelque chose en commun, au-delà des différences de statut économique. On peut à la rigueur dire que l'alphabétisation "est" la naissance de la démocratie en tant qu'égalité des conditions. Mais la démocratisation politique n'est qu'un effet, non une cause."
Emmanuel Todd - né en 1951 - Après la démocratie, 2008

"Mettons à la fin de presque tous les chapitres de métaphysique les deux lettres des juges romains quand ils n'entendaient pas une cause : N.L., non liquet, cela n'est pas clair."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Dictionnaire philosophique, 1764



>>> Définition : Cause, Causalité



Accueil     Citations     Haut de page