La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Egalité > 2/3

Tourpilles
Recueil de citations


Egalité

Page 2 / 3



"La voie coopérative est celle d'une conviction profonde, une croyance en quelque sorte ! On croit à la possibilité d'avoir un patrimoine collectif géré au nom des autres, on croit à la double qualité, on croit à une certaine égalité entre coopérateurs, on croit qu'il est plus démocratique que les décisions soient prises par de "braves gens" en conseil d'administration, y compris pour fixer le taux de rémunération des dirigeants sans stock-options et sans parachute doré... parce que les dirigeants restent longtemps à la tête de leurs coopératives."
Jean Grave - Une autre façon d'entreprendre. Entretiens coopératifs, 2010

"Le Communisme - qu'il faut se garder de confondre avec "le Parti Communiste" - est une doctrine sociale qui, basée sur l'abolition de la propriété individuelle et sur la mise en commun de tous les moyens de production et de tous les produits, tend à substituer au régime capitaliste actuel une forme de société égalitaire et fraternelle. Il y a deux sortes de communisme : le communisme autoritaire qui nécessite le maintien de l'État et des Institutions qui en procèdent et le communisme libertaire qui en implique la disparition."
Sébastien Faure - 1858-1942 - Encyclopédie anarchiste, article "Communisme", 1934

"Les entreprises nationalisées ont eu pour vocation de suppléer aux insuffisances du marché, d'être le fer de lance d'une politique économique démocratique, d'assurer des missions de service public, de favoriser l'égalité des citoyens, de jouer un rôle d'aiguillon social. Or aucun de ces objectifs ne constitue plus la priorité des gouvernants, une partie de l'opinion s'est mise à douter qu'ils restaient accessibles, et la vente des entreprises nationales a semblé constituer un gisement financier facilement exploitable. Pourtant, privatiser, c'est oublier ce que soixante ans au moins d'histoire économique ont enseigné."
Serge Halimi - Né en 1955 - Déréguler à tout prix, in Manière de voir n°102, page 23 - Décembre 2008

"Une démocratie bien comprise n'est pas un régime qui maintienne artificiellement entre les hommes une égalité chimérique ; c'est un régime de libre sélection qui n'assigne d'autre limite à l'ascension sociale que les limites même de l'effort et de la volonté de l'individu."
Edouard Herriot - 1872-1957 - D'une guerre à l'autre 1914-1936, avril 1916

"Il est plus facile de proclamer l'égalité que de la réaliser."
Edouard Herriot - 1872-1957 - Aux sources de la liberté, 1939

"La première égalité, c'est l'équité."
Victor Hugo - 1802-1885 - Les Misérables, 1862

"J'ai dit l'égalité. Je n'ai pas dit l'identité."
Victor Hugo - 1802-1885 - Quatre-vingt-treize - 1874

"L'égalité a un organe : l'instruction gratuite et obligatoire."
Victor Hugo - 1802-1885 - Les Misérables, 1862

"Par une singulière équivoque, on cherche à confondre deux notions pourtant bien distinctes : l'identité et l'égalité. L'une réfère aux qualités physiques ou mentales des individus ; l'autre à leurs droits sociaux et juridiques. La première relève de la biologie et de l'éducation ; la seconde de la morale et de la politique. L'égalité n'est pas un concept biologique. On ne dit pas que deux molécules ou deux cellules sont égales."
François Jacob - 1920-2013 - Le jeu des possibles, 1981

"Quand on regarde au fond du coeur humain, on n'y trouve guère que des instincts contraires à l'égalité ; et ces instincts sont les plus violents de tous puisqu'ils s'appellent l'orgueil, l'envie, l'égoïsme, l'intolérance, la passion de jouir et de dominer. Comment donc les hommes tiennent-ils tant à l'égalité ? La réponse ne sera pas sans intérêt. C'est simplement parce qu'ils voient dans l'égalité le premier titre de leurs prétentions, et le moyen direct de s'élever au-dessus des autres. Qu'on retourne bien cette proposition, on la trouvera juste : et si elle froisse un peu certaines candeurs, elle jette un jour très vif sur la politique et sur la vie sociale."
Maurice Joly - 1829-1878 - Recherches sur l'art de parvenir

"La base du caractère humain est la force morale. Le degré de la volonté ou de l'énergie met entre les hommes la même distance que celle de la force physique entre les animaux. Sous ce rapport un homme peut être à un autre homme ce qu'un rat ou une belette est à un lion. Cette vérité est inébranlable ; elle est d'ailleurs assez sinistre, c'est pour cela qu'on ne la crie pas par-dessus les toits. Et maintenant bouleversez une société de fond en comble, nivelez tout ce qui a été construit à sa surface, faites-y passer la charrue et semez du sel, décrétez la loi agraire et l'égalité absolue, ramenez l'homme à l'état de larve, la société à l'état de peuplade primitive. Si ce niveau égalitaire était possible une minute, la minute d'après la force morale inégalement répartie entre les hommes, aurait refait de pied en cap la hiérarchie politique et les catégories sociales."
Maurice Joly - 1829-1878 - Recherches sur l'art de parvenir

"En nous déclarant anarchistes, nous proclamons d'avance que nous renonçons à traiter les autres comme nous ne voudrions pas être traités par eux ; que nous ne tolérons plus l'inégalité qui permettrait à quelques-uns d'entre nous d'exercer leur force, ou leur ruse ou leur habileté, d'une façon qui nous déplairait à nous-mêmes. Mais l'égalité en tout, synonyme d'équité, c'est l'anarchie même."
Piotr Kropotkine - 1842-1921 - La morale anarchiste, 1889



>>> Page 3 des citations sur l'égalité



Accueil     Citations     Haut de page