La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Magie

Tourpilles
Recueil de citations


Magie



"L'option révolutionnaire se fonde sur le constat d'échec d'un changement lent, "continu et graduel" de la société (option proposée par les évolutionnistes, ceux qui "veulent éviter toute révolution"). La minorité qui possède tout ne se laisse pas encercler par une succession de petites réformes qui grignoteraient son pouvoir. Pour que les réformes aboutissent et s'appliquent, il ne peut y avoir de "miracle" et de "magie", il faut envisager le moment "où le craquement de la rupture se produira entre le monde passé et le monde futur", c'est-à-dire le moment où la confrontation entre deux classes est devenue insupportable."
Olivier Besancenot - Préface de "Evolution & Révolution" d'Elisée Reclus, 2008, page 13

"La comptabilisation de la croissance ou la mystique du P.N.B.
Nous parlons là du plus extraordinaire bluff collectif des sociétés modernes. D'une opération de "magie blanche" sur les chiffres, qui cache en réalité une magie noire d'envoûtement collectif. Nous parlons de la gymnastique absurde des illusions comptables, des comptabilités nationales. Rien n'entre là que les facteurs visibles et mesurables selon les critères de la rationalité économique - tel est le principe de cette magie. A ce titre, n'y entrent ni le travail domestique des femmes, ni la recherche, ni la culture - par contre peuvent y figurer certaines choses qui n'ont rien à y voir, par le seul fait qu'elles sont mesurables. De plus, ces comptabilités ont ceci de commun avec le rêve qu'elles ne connaissent pas le signe négatif et qu'elles additionnent tout, nuisances et éléments positifs, dans l'illogisme le plus total (mais pas du tout innocent)."

Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation, 1970

"Lorsqu'on reprend ainsi objectivement, au-delà de la liturgie de la croissance et de l'abondance, le problème du système industriel tout entier, on voit que deux options fondamentales résument toutes les positions possibles :
1. L'option Galbraith (et de tant d'autres) : idéaliste-magique, elle consiste à conjurer à l'extérieur du système, comme déplorables certes, mais accidentels, résiduels et corrigibles à terme, tous les phénomènes négatifs : dysfonctions, nuisances, pauvreté - et à préserver ainsi l'orbite enchantée de la croissance.
2. Considérer que le système vit de déséquilibre et de pénurie structurelle, que sa logique, et ceci non pas conjoncturellement, mais structurellement, est totalement ambivalente : le système ne se soutient que de produire la richesse ET la pauvreté, que de produire autant de dissatisfactions que de satisfactions, autant de nuisances que de "progrès". Sa seule logique est de survivre, et sa stratégie dans ce sens est de maintenir la société humaine en porte à faux, en déficit perpétuel. On sait que le système s'est traditionnellement et puissamment aidé de la guerre pour y survivre et ressusciter. Aujourd'hui les mécanismes et les fonctions de la guerre sont intégrés au système économique et au mécanisme de la vie quotidienne."

Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation, 1970

"Au commencement était le verbe : la superstition des magiciens de toute espèce."
Gilbert Boss - Pointes, n°161, 2004

"Le monde arabe, vous savez, c'est ce contact brutal entre deux mondes: d'un côté celui de la technologie, de l'autre celui de la magie."
Rachid Boudjedra - Né en 1941 - L'Escargot entêté, 1977

"Une religion établie n'est qu'une magie devenue "respectable"."
François Cavanna - 1923-2014 - Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994

"La croissance est devenue le veau d'or moderne, la formule magique qui permet de faire l'économie de la discussion et du raisonnement."
Dominique Méda - Qu'est-ce que la richesse ?, 1999

"La pensée magique, appliquée au militantisme, consiste à poser des actes de foi chaque fois que l'on est en colère, en s'en remettant à l'adversaire pour modifier son comportement, sa politique, ses scandaleuses pratiques. Quelle que soit la colère qui l'anime, les objectifs politiques affichés par les militants, la pensée magique amène ceux-ci à se tourner vers des moyens d'action imposés, comme il y a des figures imposées, sans jamais s'interroger sur leur pertinence dans les circonstances présentes. Le militant peut alors se comparer au croyant qui se réfugie dans la prière, ou qui brûle un cierge à l'église, sans en attendre de résultat immédiat."
(Xavier Renou - Petit manuel de désobéissance civile, 2009




Accueil     Citations     Haut de page