La Toupie  >  Dictionnaire  >  Bouc émissaire

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Bouc émissaire




Définition de Bouc émissaire


Etymologie : La locution "bouc émissaire" est une référence à la cérémonie juive de l'Expiation au cours de laquelle un bouc est symboliquement chargé de toutes les fautes et de tous les malheurs d'Israël, puis chassé dans le désert vers Azazel (un démon, ange déchu) afin de détourner la malédiction divine. L'origine biblique se trouve dans le Lévitique 16 : 7-10 :
    "Il prendra les deux boucs, et il les placera devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel est tombé le sort pour l’Éternel, et il l’offrira en sacrifice d’expiation. Et le bouc sur lequel est tombé le sort pour Azazel sera placé vivant devant l’Éternel, afin qu’il serve à faire l’expiation et qu’il soit lâché dans le désert pour Azazel."


Dans le sens commun, un bouc émissaire est une personne ou un groupe minoritaire auquel un groupe ou un peuple attribue injustement tous les malheurs, toutes les fautes. Il est désigné comme devant endosser un comportement social que le groupe souhaite évacuer puis est exclu, au sens propre ou figuré et parfois puni. Le bouc émissaire permet au groupe de se laver symboliquement de toutes ses fautes, de se purifier et de se sentir plus fort.

L'expression "bouc émissaire" est apparue à la fin du XVIIe siècle. Elle a été notamment utilisée par Georges Clemenceau à propos de l'affaire Dreyfus : "Tel est le rôle historique de l'affaire Dreyfus. Sur ce bouc émissaire du judaïsme, tous les crimes anciens se trouvent représentativement accumulés."




Accueil     Dictionnaire     Haut de page