La Toupie  >  Dictionnaire  >  Utopie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Utopie


"L'utopie est simplement ce qui n'a pas encore été essayé !"
Théodore Monod - 1902-2000


Définition de l'utopie


Etymologie : terme créé par Thomas More (1478-1535) pour le titre de son œuvre Utopia, construit à partir grec ou, non et topos, lieu, c'est-à-dire un lieu qui n'existe pas.

Dans le sens courant, une utopie est un projet d'organisation politique ou un idéal qui ne tient pas compte des contraintes de la réalité ou de faits objectifs. Par extension, c'est un projet ou une idée qui apparaît comme irréalisable, illusoire ou chimérique.

Les utopies se rencontrent essentiellement en littérature, en philosophie ou dans la pensée politique, à travers des conceptions imaginaires de communautés humaines, sans défaut. Elles sont décrites dans le but de servir de modèles d'organisation politique et sociale.

Le premier auteur considéré comme utopiste est Thomas More qui, dans "Utopia" (1516), décrit une île imaginaire formant un Etat idéal, inspiré par la République de Platon, où l'on ne travaille que 6 heures par jour, où la propriété privée est bannie et où règnent l'égalité et la vertu.

L'utopie est un genre littéraire qui s’est développé dans le sillage de Thomas More, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il associe récit d'un voyage et description d'une société idéale. L'ambition des écrivains qui ont illustré et présenté des utopies est plutôt l'élargissement du champ des possibles et leur exploration. La fiction devient un procédé pour prendre ses distances par rapport au présent, tout en le critiquant indirectement, mais surtout pour éviter la censure. Il permet de faire prendre conscience aux lecteurs que d'autres formes d'organisation et modes de vie sont possibles.

Synonymes : illusion, chimère, rêve.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page