La Toupie  >  Dictionnaire  >  Greenwashing

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Greenwashing

Ecoblanchiment, verdissement d'image


"Solutions COP21 est très critiqué par les ONG, qui y voient une vaste opération de lobbying et de greenwashing de la part de multinationales pas très écolos."
Coralie Schaub et Gabriel Siméon - Au Grand Palais, si les multinationales font vraiment du greenwashing, ça se verra - Libération.fr, 04/10/2015


Définition de greenwashing


Etymologie : anglicisme, contraction de green, vert, puis écologique et de whitewashing, blanchiment à la chaux, puis camouflage, travestissement (de la réalité). En anglais, le terme est apparu en 1991 avant d'être popularisé dans les années 2000.

Le terme greenwashing (ou parfois green washing) désigne une utilisation trompeuse, abusive ou à mauvais escient d'arguments mettant en avant de bonnes pratiques écologiques, dans des opérations de communication ou de marketing. Il est employé pour dénoncer des opérations commerciales d'entreprises ou d'organismes publics qui tentent d'améliorer leurs ventes ou leur image en prétendant faire preuve de responsabilité écologique, sans que cela s'accompagne de véritables actions pour l'environnement.

Le terme greenwashing est traduit en français dans plusieurs dictionnaires par écoblanchiment, écobadigeonnage, verdissement d'image, blanchiment vert.

Futerra, agence de communication britannique, a établi une liste de critères permettant de repérer le greenwashing :
  • usage de produits verts par une entreprise qui ne l'est pas ;
  • usages d'images suggestives, de slogans abusifs ;
  • prétendre qu'on est les premiers d'une classe sans dire qu'elle est composée de mauvais élèves ;
  • manque de crédibilité ;
  • jargon écologique ;
  • usage de mots approximatifs ;
  • absence de preuves et mensonges.

En France, le greenwashing peut être considéré, dans certains cas, par l'ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) comme de la publicité mensongère.
    "Ces publicités, qui ne font souvent que camoufler le peu d'efforts consentis par beaucoup d'entreprises au regard des enjeux écologiques actuels, montrent par ailleurs leur peu de volonté et d'empressement à adopter un comportement écologiquement responsable." (Wikipédia)

Exemples de greenwashing :
  • changement de nom de marque, de produit ou de logo donnant une impression de "nature" ;
  • mise en avant de performances environnementales non prouvées ou de manière abusive, publicités mensongères ;
  • utilisation d'arguments écologiques vantant des produits comme "bons pour l'environnement" dont le bilan écologique est négatif ;
  • création de labels verts ou écolabels autoproclamés, non officiels ;
  • usage de termes vagues ;
  • références à des certifications ISO faisant croire que des organismes certificateurs sont garants de bonne conduite.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page