La Toupie  >  Dictionnaire  >  Intégrité

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Intégrité


"La déclaration des droits de l'homme prolongée par celle des droits de l'enfant sont explicites. Nul n'a le droit d'attenter à l'intégrité physique des mineurs non informés et bien sûr non consentants. La circoncision rituelle, comme les autres mutilations sexuelles, devrait tomber sous les coups de la loi."
Gérard Zwang - né en 1930 - La circoncision démystifiée, 1993


Définition de l'intégrité


Etymologie : du latin integritas, état d'être intact, totalité, innocence, chasteté, probité, venant de integer, non entamé, non endommagé, non diminué, intact, entier, complet.

L'intégrité est l'état d'une chose qui est demeurée intacte, qui a toutes ses parties, à laquelle rien ne manque.

L'intégrité territoriale est un principe de droit international. Il concerne le droit et le devoir inaliénables d'un Etat souverain de préserver ses frontières. Il donne aux nations un prétexte suffisant pour entretenir une armée pour en assurer la défense : sa violation constitue un casus belli.

S'agissant du caractère d'une personne, l'intégrité signifie qu'elle est d'une probité, d'une honnêteté irréprochable, qu'elle ne se laisse pas corrompre.

En informatique, l'intégrité des données est assurée si lors de leur traitement, de leur conservation ou de leur transmission, elles ne subissent aucune altération, destruction volontaire ou accidentelle.

Le respect de l'intégrité physique est un droit prévu par le code civil (Chapitre II, article 16 et suivants : Du respect du corps humain.).

Publié le 24 juin 2009



Accueil     Dictionnaire     Haut de page