La Toupie  >  Dictionnaire  >  Naturalisation, naturaliser

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Naturalisation, naturaliser


"Il reste encore, dans nos nations occidentales, des minorités qui sont convaincues que la présence étrangère d'émigrés naturalisés souille l'identité nationale. La xénophobie, l'antijudaïsme persistent en dépit de l'intégration européenne. Les nationalismes chauvins, fondés sur l'idée de pureté, ne sont pas morts."
Edgar Morin - Né en 1921 - Culture et barbarie européennes, 2005


Définition de naturalisation, naturaliser


Etymologie : du latin naturalis, naturel, de naissance.

La naturalisation est l'action de naturaliser, c'est-à-dire d'accorder par un acte public à un étranger ou à un apatride qui en a fait la demande, la nationalité du pays où il réside, Elle permet de bénéficier des mêmes droits civiques que les autres citoyens. Elle est établie selon des critères propres à chaque pays.
Exemple : un décret de naturalisation.
    En France, la naturalisation relève d'une décision de l'autorité publique prise par décret. Elle est régie par les articles 21-14 à 21-25 du Code civil. Elle est acquise sous certaines conditions : résidence en France, intégration, connaissance de la langue française, moralité, etc.

La naturalisation est l'action de traiter ou d'empailler un animal ou de conserver un végétal de telle sorte qu'ils gardent l'apparence d'animal ou de végétal vivant.
Synonymes : empaillage, taxidermie.

En biologie, la naturalisation est l'introduction d'une espèce animale ou végétale dans un nouveau milieu.
Synonyme : acclimatation.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page