La Toupie  >  Dictionnaire  >  Providence, providentiel

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Providence, providentiel


"Se passer de Dieu... Je veux dire : se passer de l'idée de Dieu, de la croyance en une Providence attentive, tutélaire et rémunératrice... n'y parvient pas qui veut."
André Gide - 1869-1951 - Journal 1939-1949, Souvenirs, 1947


Définition de providence, providentiel


Etymologie : du latin providentia, prévision, connaissance de l'avenir, prévoyance, composé du préfixe pro-, devant, et du verbe videre, voir. Etymologiquement, la providence est ce qui voit d'avance.

La providence est la sagesse suprême, par laquelle une puissance supérieure ou transcendante conduit les évènements et les êtres vers l'issue qu'elle leur a assignée.
Exemple : la providence divine.

Par extension, pour les chrétiens, la Providence est Dieu lui-même en tant qu'ordonnateur de toutes choses. Le mot s'écrit alors avec une majuscule.

Au sens figuré, la providence désigne un évènement ou une personne qui arrive au bon moment, bien à propos, de manière inespérée, pour sauver une situation délicate ou résoudre un grave problème.
Synonymes : chance, bonheur, ange-gardien.

Providentiel.

L'adjectif providentiel qualifie ce qui est relatif à la providence, à ce qui est voulu ou envoyé par la providence.
Exemples : un personnage providentiel, un hasard providentiel.

Par extension, est providentiel ce qui se produit par un heureux hasard, ce qui arrive de manière opportune.
Synonymes : heureux, propice.
Exemple : une arrivée providentielle.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page