La Toupie  >  Dictionnaire  >  Désindustrialisation

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Désindustrialisation


"Dans les régions en voie de désindustrialisation, les emplois précaires d'aide soignante, femme de ménage ou d'assistante maternelle sont d'ailleurs tristement devenus les seules propositions de reclassement faites aux anciennes ouvrières qualifiées et nouvelles "OS du tertiaire"."
Gaël Brustier et Jean-Philippe Huelin - Recherche le peuple désespérément - 2009



Définition de désindustrialisation


Etymologie : composé du préfixe de cessation des, et de industrialisation, venant du latin industria, activité.

La désindustrialisation est la réduction progressive des activités industrielles dans un pays, une région ou une ville. Elle se traduit par :
  • la diminution du nombre des emplois du secteur secondaire (industrie),
  • par une baisse du poids de ce secteur dans le PIB (Produit Intérieur Brut) au profit du secteur tertiaire (commerce, transport, services marchands et non marchands),
  • l'existence d'un déficit commercial industriel structurel.

Causes de la désindustrialisation :
  • fort taux de progrès technique touchant les processus de production,
  • délocalisation des activités industrielles dans d'autres pays ou régions à bas salaires,
  • l'automatisation des chaînes de montage,
  • disparition de certaines activités industrielles.
Les pays d'Europe et d'Amérique du Nord sont particulièrement, mais inégalement touchés par ce phénomène depuis les années 1970, avec pour conséquence des crises économiques, du chômage de masse et une mutation de l'économie de ces pays vers une économie postindustrielle. Dans la réalité, les pays les plus riches sont encore cependant largement industrialisés. Leur domination économique s'explique en partie par leur capacité d'innovation, mais leur situation, héritée du passé, est fragilisée par la montée des pays émergents.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page