La Toupie  >  Dictionnaire    >  Délocalisation

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Délocalisation




Définition de la délocalisation


Etymologie : du latin de, préfixe de cessation, et locus, lieux.

En économie, la délocalisation désigne le transfert d'activités, de capitaux et d'emplois d'une entreprise dans un autre lieu afin de bénéficier d'avantages compétitifs, c'est-à-dire de conditions économiques plus favorables :
  • bas salaires,
  • droit du travail plus souple,
  • monnaie faible,
  • fiscalité plus légère,
  • dynamisme économique,
  • existence d'un pôle technologique,
  • environnement...

La délocalisation a, en outre, été favorisée par la baisse des coûts de transport et la mondialisation des capitaux et des marchés qui imposent une baisse des tarifs douaniers.

Cette migration a lieu essentiellement du pays d'origine vers l'étranger, mais elle peut être aussi d'une zone urbaine vers une zone rurale, pour les mêmes motifs.

Au sens strict, la délocalisation concerne toute l'activité et revient à séparer les lieux de production de ceux de consommation. Mais compte tenu de la division verticale du travail au niveau mondial, la délocalisation a souvent lieu par segment du processus d'activité.

La menace de délocalisation d'une activité est parfois utilisée comme moyen de pression sur les syndicats et pour augmenter la durée du travail sans contreparties.

Indépendamment de la baisse tangentielle des activités industrielles au profit du secteur tertiaire, en France, la perte d'emploi liée au phénomène de délocalisation est estimée à 250 000 sur la période 1970-2002 (Hervé Boulhol, 2004).



Accueil     Dictionnaire     Haut de page