La Toupie  >  Dictionnaire    >  Fordisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Fordisme




Définition du fordisme


Le fordisme désigne le mode d'organisation du travail mis en place par l'industriel américain Henry Ford (1863-1947) dans ses usines d'automobiles de Détroit, notamment pour la production de la Ford T, noire, à partir de 1907.

Inspiré des travaux de Frederick Winslow Taylor (1856-1915) sur l'Organisation scientifique du travail (OST), le fordisme est basé sur :
  • la standardisation des produits et des pièces permettant la production en grandes séries,
  • le travail sur des chaînes de montage (dit travail à la chaîne) résultant d'une division verticale et horizontale du travail et de sa parcellisation.
  • l'augmentation du pouvoir d'achat des ouvriers. Rendue nécessaire pour compenser la perte d'intérêt des ouvriers face aux tâches répétitives et possible par les gains de productivité, elle permet de stimuler la demande de biens, ouvrant la voie à la consommation de masse.
La contrepartie aux gains de productivité et à l'augmentation de la consommation a été une perte de qualification du travail ouvrier devenant répétitif et monotone. Le fordisme a également montré ses limites dans la réponse aux besoins de diversification de la production et face à la concurrence des pays asiatiques.

Par généralisation, le fordisme désigne le fonctionnement du capitalisme industriel qui a prédominé dans les pays occidentaux pendant les "Trente Glorieuses" (1945-1975) où l'accroissement de la production était intimement lié à la hausse des salaires et où les profits étaient générés par des marges faibles mais portant sur de grandes quantités vendues sur un marché essentiellement intérieur.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page