La Toupie  >  Dictionnaire  >  Taylorisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Taylorisme


"Mais le pire attentat, celui qui mériterait peut-être d'être assimilé au crime contre l'Esprit, qui est sans pardon, s'il n'était probablement commis par des inconscients, c'est l'attentat contre l'attention des travailleurs. Il tue dans l'âme la faculté qui y constitue la racine même de toute vocation surnaturelle. La basse espèce d'attention exigée par le travail taylorisé n'est compatible avec aucune autre, parce qu'elle vide l'âme de tout ce qui n'est pas le souci de la vitesse. Ce genre de travail ne peut pas être transfiguré, il faut le supprimer."
Simone Weil - Conditions premières d'un travail non servile, 1942


Définition du taylorisme


Etymologie : du nom de Frederick Winslow Taylor (1856-1915), ingénieur américain.

Le taylorisme est une méthode de travail dans l'industrie mise au point par Frederick Winslow Taylor (1856-1915). Elle consiste en une organisation rationnelle du travail qui est divisé en tâches élémentaires, simples et répétitives, confiées à des travailleurs spécialisés.

L'objectif du taylorisme est d'obtenir la meilleure productivité possible des agents au travail et une moindre fatigue. Son organisation est confiée à un Bureau des Méthodes qui décompose le travail en opérations élémentaires qui sont étudiées, mesurées et chronométrées.

Le taylorisme est l'une des composantes du travail à la chaîne qui a été mis en place dans l'industrie automobile par Henry Ford (fordisme).

Le taylorisme est aussi appelé organisation scientifique du travail (OST).

Taylor a montré la grande efficacité de sa méthode dans la sidérurgie et l'a formalisée dans son livre intitulé "The Principles of Scientific Management" (1911). Elle est cependant critiquée comme étant éprouvante et démotivante.


Le terme post-taylorisme est utilisé pour désigner une organisation de travail qui, sous diverses formes, permet aux travailleurs de participer aux décisions relatives à la production :
    • rotation des postes de travail,
    • élargissement et enrichissement des tâches,
    • groupes semi-autonomes,
    • cercles de qualité.
L'objectif est d'éviter les problèmes induits par le taylorisme comme la démotivation des travailleurs.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page