La Toupie  >  Dictionnaire   >  Division du travail

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Division du travail




Définition de la division du travail


En économie et en sociologie, l'expression "division du travail" désigne la répartition des activités de production entre différentes entités spécialisées dans des domaines complémentaires.

La division du travail est l'un des fondements de l'organisation des sociétés qu'elles soient humaines ou animales. Chez l'homme, la division du travail a une origine très lointaine et apparaît dès le néolithique avec le développement de l'agriculture et de l'élevage. A notre époque le développement de la division du travail est associé à celui du capitalisme et du commerce, à la diffusion de la monnaie, ainsi qu'à la croissance de la population et de la production de biens et services.

La "division sociale du travail" correspond à la spécialisation des tâches au sein d'une société, entre des individus, des métiers ou des groupes sociaux différents.

La "division technique du travail" est la décomposition d'une tâche au sein d'une entreprise en une série de tâches parcellaires, confiées à des individus ou à des groupes d'individus spécialisés et souvent peu qualifiés. Elle a été l'un des facteurs importants du développement de l'économie et des gains de productivité dans les entreprises. (Cf. Taylorisme)

La "division internationale du travail" (DIT) est le partage rationnel des activités de production à l'échelle mondiale, aboutissant à une spécialisation de chaque pays dans les domaines où il est le plus efficace.

La "division sexuelle du travail" est la répartition institutionnelle ou culturelle des activités de production entre les sexes.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page