La Toupie  >  Dictionnaire  >  Induction

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Induction

Raisonnement inductif


"L'induction, l'analogie, le syllogisme hypothétique et disjonctif, marquent les degrés du raisonnement selon l'essence."
Emile-Auguste Chartier, dit Alain - 1868-1951 - Hegel


Définition de l'induction


Etymologie : du latin inductio, action d'amener, d'introduire, de déterminer, détermination, parti pris (après réflexion).

L'induction ou raisonnement inductif est un mode de raisonnement, une opération mentale, qui consiste à remonter du singulier au général :
  • de cas particuliers à une loi qui les régit,
  • des effets à la cause,
  • des conséquences au principe dont elles découlent,
  • de l'expérience à la théorie.
D'une série d'observations, on peut en induire une nouvelle loi plus générale, mais sans certitude, car un seul contre-exemple suffit pour la réfuter.

Largement utilisée en science pour élaborer des théories, l'induction cherche à établir des lois générales à partir d'un ensemble de données particulières. La notion d'induction s'appuie sur le fait que l'accumulation d'évènements concordants, sans contre-exemple, augmente la probabilité de les voir se renouveler. La loi générale que l'on décide de formuler devient, par simplification, une quasi-certitude.

Exemple :
  • Tous les corbeaux que je vois sont noirs, je n'ai jamais rencontré de corbeaux d'une autre couleur. J'en "induis" la loi générale que tous les corbeaux sont noirs.
    Mais il ne s'agit que d'une quasi-certitude, car le premier contre-exemple (voir par exemple un corbeau blanc), mettra en cause la loi précédemment établie qui s'avèrera fausse.

L'induction s'oppose à la déduction qui, si elle est formulée correctement et avec des prémisses vraies, aboutit à une conclusion toujours vraie (Cf. syllogisme).
    Exemple : La France est en Europe et Paris est en France. Je peux en déduire que, si ces deux prémisses sont vraies, Paris est en Europe.

L'induction est un raisonnement qui s'appuie sur une série d'évènements préalables. La loi générale que l'on formule doit être vérifiée pour chacun des évènements préalables, mais elle peut à tout moment être démentie par un contre-exemple. Même si elle n'est pas un raisonnement fiable, l'induction est cependant universellement utilisée dans toutes les sciences qui décrivent le réel et qui ne peuvent le faire que sur la base de vérification par l'observation, contrairement aux mathématiques qui ne fonctionnent que par déduction à partir d'axiomes arbitraires (ou conventionnels) préalablement posés.

On peut résumer ainsi le fonctionnement de la science :
  • elle pose une conjecture, un principe, une hypothèse, souvent élaborée à partir d'une induction,
  • par déduction, elle en tire des prédictions,
  • ces prédictions sont confrontées à l'expérience,
  • si ces prédictions sont réfutées par l'expérience (une seule réfutation suffit), la conjecture initiale doit être abandonnée et remplacée par une nouvelle qui ne devra être remise en cause ni par les expériences conformes à la précédente conjecture, ni par celle qui l'avait invalidée.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page