La Toupie  >  Dictionnaire  >  Krach boursier

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Krach boursier


"Ceux qui n'étaient en rien responsables de la crise ont été volés deux fois : la première quand on les a privés de la sécurité économique relative que le krach de l'économie-casino a détruite pour plusieurs années ; la seconde quand on a décidé que leurs impôts et ceux des enfants de leurs enfants ne serviraient pas à créer des biens publics et assurer une vie meilleure à tous, mais à restaurer un système pourri jusqu'à la moelle."
Susan George - Leurs crises, nos solutions - 2010


Définition de krach boursier


Etymologie : de l'allemand Krach bruit, potin, craquement. Le sens par extension "effondrement boursier" est apparu après l'effondrement de la Bourse de Vienne, le 9 mai 1873.

L'expression "krach boursier" désigne un effondrement brutal et spectaculaire des cours des actions cotées en bourse et plus généralement des valeurs mobilières sur un marché financier. On parle aussi de krach dans l'immobilier. Il est dû à un afflux massif d'ordres émanant d'investisseurs prêts à vendre leurs actions à n'importe quel prix. La chute peut se dérouler sur une ou plusieurs séances de cotation. En général, le terme krach est utilisé lorsque les cours baissent de plus de 20% en quelques jours.
Synonymes : effondrement, écroulement, chute, débâcle, dégringolade.

En général, un krach boursier est la conséquence d'un enchaînement de phénomènes conduisant à l'éclatement d'une bulle spéculative :
  • croissance réelle de l'économie,
  • hausse généralisée des cours des actions,
  • afflux d'investisseurs sur les marchés en hausse (instinct grégaire),
  • surévaluation du marché boursier et décalage entre le cours des actions et l'économie réelle (euphorie),
  • prise de conscience de cette surévaluation par une majorité des investisseurs (méfiance),
  • vente massive de la part des investisseurs (panique)
  • chute des cours qui alimente une spirale infernale à la baisse.
Le phénomène peut être amplifié par l'usage de l'informatique dans les transactions boursières.

Un krach boursier peut avoir de graves conséquences économiques et politiques si, du fait de la détérioration de leurs actifs, les entreprises renoncent à leurs investissements et si les banques ne financent plus le système productif.

Exemples de krachs boursiers :
  • 1636 : cours des bulbes de tulipes en Hollande,
  • 1720 : Compagnie du Mississipi de John Law,
  • 1873 : chute de la Bourse de Vienne, puis extension à l'Allemagne et aux Etats-Unis,
  • 1929 : jeudi noir à Wall Street, New-York, qui précéda la grande dépression des années 1930,
  • 1987 : Lundi noir à Wall Street le 19 octobre,
  • 1997 : crise des bourses d'Asie du Sud-Est,
  • 2001-2002 : éclatement de la bulle Internet,
  • 2008 : krach de la bourse islandaise,
  • 2007-2008 : krach de l'immobilier aux Etats-Unis (crise des subprimes),
  • 2008 : krach des bourses mondiales le 6 octobre,
  • 2011 : krach des bourses mondiales en juillet-août.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page