La Toupie  >  Dictionnaire  >  Spéculation

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Spéculation



Définition de spéculation


Etymologie : du latin speculatio, espionnage, rapport d'espion, contemplation.

En philosophie, une spéculation est une pensée abstraite, une étude, une recherche purement théorique, arbitraire et invérifiable. Une démarche spéculative recherche la connaissance d'objets qui sont hors de portée de l'expérience.
Ex : une spéculation métaphysique.
Le terme "spéculation" est souvent utilisé avec une connotation péjorative.

Dans le domaine économique, la spéculation est le fait de prendre aujourd'hui des décisions sur la base d'un état économique futur et hypothétique afin d'en retirer un avantage.

Dans le domaine de la finance, la spéculation est une opération financière qui consiste à tirer profit des fluctuations naturelles des prix du marché afin de réaliser des plus-values plutôt que de satisfaire aux besoins d'une activité réelle.

Le spéculateur réalise des opérations d'achat ou de vente qui anticipent les variations de prix en essayant de se mettre à la place des autres acteurs du marché. Il fait un pari sur une évolution future des prix et accepte de prendre le risque de perdre de l'argent si l'évolution est contraire à celle qu'il prévoyait.
Si l'acteur financier dispose d'informations privilégiées, il ne s'agit plus de spéculation mais d'un délit d'initié.

Les deux principales techniques de spéculation :
  • spéculation à la hausse : acheter au cours du moment et revendre plus tard si une hausse des cours est anticipée,
  • spéculation à la baisse : s'engager à vendre à terme des biens ou des titres qu'on ne possède pas encore mais que l'on espère pouvoir acheter avant le terme du contrat à moindre prix, si une baisse des cours est anticipée.

Certains instruments financiers comme les contrats à terme ou les options financières permettent de spéculer sur de gros montants avec une faible somme au départ ou bien de vendre des biens dont on ne dispose pas encore.

Les différentes formes de spéculation :
  • financière (sur des titres de propriété et de créances) ;
  • monétaire (sur les taux de change et les taux d'intérêt ;
  • sur les marchandises (notamment lorsqu'elles sont cotées sur des bourses de commerce) ;
  • immobilière ;
  • foncière ;
  • sur les objets d'art et de collection.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page